Meetic et Attractive World sanctionnés par la CNIL

Le couperet est tombé pour Meetic et la société Samadhi SAS, mieux connue sous son nom commercial, Attractive world.

Ce n'est pas la première fois que la Commission nationale informatique et libertés (Cnil) épingle les sites de rencontres.

C'est en 2014 qu'un contrôle de l'organisme met en lumière la collecte des données qui concernent entre autre l'orientation sexuelle, l'origine ethnique ou encore religion.

Des sanctions prononcées le 29 décembre "en raison du traitement de données sensibles sans consentement exprès des utilisateurs".

Or la loi "Informatiques et Liberté" impose que l'utilisation de ces informations sensibles fassent l'objet d'une demande d'autorisation à part. A l'été 2015, la Cnil avait aussi mis en demeure plusieurs autres sites spécialisés dans les rencontres amoureuses pour leur gestion des données personnelles.

Attractive world compte 600.000 membres (en réalité des personnes "sélectionnées", 2 millions de personnes auraient essayé de s'inscrire sur ce site de rencontre qui se veut "exigeant").

Dernières nouvelles