Présidentielle: nette avance pour Macron et Le Pen au premier tour

Gabriel Bouys  AFP  Archives

Gabriel Bouys AFP Archives

La réalité statistique - qu'il faut bien sûr compenser par la dynamique électorale - est que le candidat de la France insoumise n'est, pour l'heure, toujours pas en mesure de se qualifier pour le second tour.

Jean-Luc Mélenchon et François Fillon réduisent l'écart les séparant de Marine Le Pen et Emmanuel Macron, en baisse, au premier tour de l'élection présidentielle, selon les intentions de vote calculées par Ipsos Sopra Steria- Game Changers dans un sondage diffusé vendredi. François Fillon arrive quatrième avec 19% et regagne un point comparativement à la précédente vague (du 7 au 9 avril).

Les quatre principaux candidats se tiennent désormais en trois points, dans la marge d'erreur pour ce genre d'enquête. Le socle de votants sur lequel s'appuient les candidats est lui aussi très instable, notamment à gauche: seuls respectivement 57% et 66% des électeurs de Benoît Hamon et de Jean-Luc Mélenchon se déclarent sûrs de voter pour eux.

Emmanuel Macron, crédité de 23 % des suffrages au premier tour, devance désormais d'un point Marine Le Pen (22 %, -1 point).

Le leader d'En Marche! recule dans toutes les tranches d'âge, en particulier chez les jeunes (15% des 18-24 ans contre 28 il y a un mois).

Selon la dernière enquête BVA-Salesforce pour la presse régionale et Orange, Emmanuel Macron (En Marche!) se stabilise en tête avec 23 % des intentions de vote pour le premier tour.

L'élection présidentielle 2017 est sans doute la plus imprévisible de l'histoire de la Cinquième République.

Avec ce sondage, le candidat de la France insoumise accroche la barre symbolique des 20%. Car depuis plusieurs semaines, le chef de l'Etat craint le pire et décrit une campagne qui " sent mauvais ".

Quatre candidats flirtent avec les 20% d'intentions de vote.

Ce sondage confirme donc la grande tendance de ces dernière semaines: depuis le débat télévisé du 20 mars sur TF1, Jean-Luc Mélenchon ne cesse de grimper dans les sondages. C'est toutefois moins solide que pour François Fillon, chez qui ce paramètre monte à 78%. Si le candidat de la droite et du centre n'est pas encore au niveau qui était le sien chez ces électeurs avant le Penelope Gate, il s'en rapproche de plus en plus et dispose donc encore de quelques réserves de voix.

Seconds tours Capture BFM TV - Récapitulatif des hypothèses de second tour.

Mais des deux favoris pour le second tour, c'est Emmanuel Macron qui aurait le plus de chance de continuer de reculer. Au second tour, Emmanuel Macron battrait Marine Le Pen, avec 63%. Le candidat socialiste doit même commencer à sérieusement s'inquiéter pour le remboursement de ses frais de campagne, effectif seulement s'il fait plus de 5% des voix dimanche prochain. Cette incertitude s'exprime par un intervalle de confiance situé de part et d'autre de la valeur observée et dans lequel la vraie valeur a une probabilité déterminée de se trouver.

Dernières nouvelles