Un câble sous-marin endommagé prive partiellement l'Algérie d'internet

Internet: Une coupure annoncée pour vendredi de 01h à 18h

Internet: Une coupure annoncée pour vendredi de 01h à 18h

Le trafic internet passant pat le câble sous-marin d'Annaba sera interrompu de 01:00h à 18:00h.

Tout en regrettant les désagréments dus à l'interruption du trafic internet durant la journée du vendredi 14 avril 2017, le ministère rappelle que "cette action préventive évitera, à l'avenir, tout éventuel risque de blackout non maitrisé, sachant que toute réparation ou intervention est tributaire de l'affrètement d'un navire câblier, dont les délais de mobilisation et d'intervention dépendront des entreprises spécialisées dans ce domaine".

Algérie Télécom relève que dans le cadre de l'opération de sécurisation du câble SMW4, ses équipes techniques " ont réussi, durant la nuit dernière, à brancher la partie terrestre du câble au niveau du nouvel emplacement d'atterrissement", précisant qu' "en ce moment le navire câblier procède à la phase la plus complexe et sensible consistant à sortir le câble des fonds marins et le brancher avec la nouvelle ligne ".

Les coupures d'Internet sont récurrentes en Algérie.

Il avait donc été décidé de bloquer l'accès aux sites qui consomment le plus de bande passante, notamment aux réseaux sociaux qui hébergent des vidéos.

Des intempéries survenues au début du mois de mars ont endommagé le câble sous-marin d'Annaba, qui relie l'Algérie à Marseille. Algérie Telecom indiquait que "Le trafic des clients professionnels du secteur économique est priorisé", tout en garantissant pour les clients résidentiels "la consultation des pages web et l'échange des e-mails à hauteur de la capacité disponible " alors que "le reste des services sont bloqués, notamment la vidéo". Algérie Télécom a précisé que les tests se sont finalement avérés concluant.

Selon une source algérienne, le fait que l'Algérie soit aussi dépendante du câble Sea-Me-We-4 découle du fait que les tarifs pratiques par l'opérateur du câble AlPal-2 sont prohibitifs: selon Mehmel Azzouaou, P-DG d'Algérie Télécom, " le coût de la bande passante sur Alpal2 coûte 4 à 5 fois plus cher qu'ailleurs. Espérons pour les algériens que les choses vont évoluer dans un sens favorable, et qu'une meilleure redondance pourra être mise en place pour les accès Internet internationaux de ce pays.

Dernières nouvelles