Les sondages faussent-ils le scrutin — Election présidentielle

Les journalistes David Pujadas et Léa Salamé continuaient d'interroger les candidats en tenant les téléspectateurs informés en direct des circonstances encore floues des conditions des tirs qui ont tué un policier et blessé un autre. Le président sortant, François Hollande, a de son côté appelé hier "tous les Français à aller voter", à trois jours du premier tour, alors que les sondages prédisent un taux d'abstention supérieur à 25%.

Quant à François Fillon, Bernard Cazeneuve lui a notamment reproché de proposer une révision des accords de Schengen sur la libre circulation dans l'Union européenne, "constamment évoquée" lorsqu'il était chef du gouvernement mais qui n'a fait l'objet d'"aucune initiative" à l'époque.

Marine Le Pen, candidate du Front national, demande au gouvernement d'ordonner la restauration des frontières et l'expulsion immédiate des fichés S étrangers.

Quelques heures à peine après l'attaque sur les Champs-Élysées au cours de laquelle un policier a été tué, Marine Le Pen a pris la parole pour pointer ceux qu'elle estime responsables: "Depuis dix ans, sous les gouvernements de droite et de gauche, tout a été fait pour que nous perdions la guerre contre le terrorisme". Marine Le Pen "cherche comme après chaque drame à en profiter pour instrumentaliser et diviser, elle cherche à exploiter sans vergogne la peur et l'émotion à des fins exclusivement politiciennes". Comment croire sur ce sujet un candidat qui, lorsqu'il était Premier ministre, en a supprimé 13 000 dans les forces de sécurité intérieure, là où pendant ce quinquennat il en aura été créé 9000, dont une part importante dans les services de renseignement. Aujourd'hui marquera la dernière journée de campagne.

À l'image d'un Jean-Luc Mélenchon dont la personnalité divise, Marine Le Pen, dont les prises de position à l'international ne rencontrent pas autant de succès, ne parvient pas encore à adoucir son image. Et un "laxisme pénal incroyable".

Certes, si Emmanuel Macron - ou François Fillon - l'emporte le 7 mai, les nuages noirs qui menacent l'avenir de l'Europe s'éloigneront, pour un temps, ce qui soulagera les marchés financiers et détendra le spread sur les emprunts du Trésor français. Il a invité à ne pas faire d'"angélisme" indiquant que l'état d'urgence sera maintenu et "pour longtemps".

'Voilà plusieurs années que j'affirme que nous sommes confrontés à un totalitarisme islamique. (.) Il faut nous réarmer sur les plans militaire, idéologique, et culturel. "Et c'est la première fois", ajoute-t-il. "Ce serait une grave erreur de tomber dans la peur et de mettre entre parenthèses le débat démocratique", a-t-il déclaré.

Pour donner un dernier élan à une campagne riche en surprises et en rebondissements, dominée ces derniers jours par un match à quatre (Macron - Le Pen - Fillon - Mélenchon) à fort suspense, les onze candidats avaient tous prévu meeting, déplacement ou discours. Jean-Luc Mélenchon "insoumis" et tribun de la gauche radicale?

Dernier jour officiel de campagne présidentielle ce vendredi 21 avril avant le premier tour. Voici les estimations de vote que les sondeurs ont réussi à capter dans les dernières heures de la campagne présidentielle française. "Nous aurons un gros effet sur l'élection présidentielle ", c'est ce qu'a écrit le Président des Etats-Unis.

Dernières nouvelles