Macron en tête au national, Le Pen en force en région — Présidentielle

En phase avec le désir de renouvellement politique, ce candidat parti en campagne sans expérience élective est finalement devenu l'un des favoris en faisant le pari de "changer de logiciel" et a confirmé le jour J. Il est arrivé en tête de l'élection présidentielle française dimanche, face à la candidate d'extrême droite Marine Le Pen.

Le conservateur François Fillon, plombé par le scandale autour des emplois fictifs présumés au profit de sa famille, a enregistré une humiliante défaite, à 19,91% des voix, au coude-à-coude avec le leader de la gauche radicale Jean-Luc Mélenchon qui fait une percée record après sa campagne atypique axée sur la volonté d'une refonte des institutions de la République. Au diapason de son score national, François Fillon est décroché (17 %), tandis que Benoît Hamon finit aussi mal qu'au national (6,5 %).

L'avocate de formation, qui a repris le flambeau de son père en 2011 à la tête du parti Front national créé en 1972, participe depuis plus de quinze ans à la vie politique française. "On tourne clairement aujourd'hui une page de la vie politique française", a estimé Emmanuel Macron, peu après 20 heures. "L'heureux élu sera Emmanuel Macron, parti de nulle part voilà un an et qui a réglé leur compte aux partis traditionnels en dépassant le clivage gauche-droite", dit Patrick Dath-Delcambe dans son édito.

" La mondialisation sauvage met en danger notre civilisation", a ainsi martelé dimanche soir Marine Le Pen, s'en prenant à la " dérégulation totale, sans frontière et sans protections", à l'origine de " délocalisations " et du " règne de l'argent-roi ". "Ou vous choisissez la France des frontières qui protègent notre identité nationale", a-t-elle déclaré. Les vieux partis qui alternaient au pouvoir sont passés à la trappe. M. Bertrand a également affirmé avoir "un différend profond avec Laurent".

La très grande majorité de la classe politique a appelé à voter pour Emmanuel Macron, qui sera opposé à Marine Le Pen au second tour de la présidentielle, avec cependant des nuances dans l'expression, et des exceptions.

M. Fillon, du parti de droite Les Républicains, a suivi, parlant d'obstacles "trop nombreux et trop cruels" à sa campagne. M. Fillon a prédit un chaos en France, et un "chaos européen avec la sortie de l'euro" advenant une victoire de Mme Le Pen.

Les deux candidats sont également en porte-à-faux sur la question des finances publiques.

Un message que ne semblent pas avoir reçu beaucoup de ses alliés: Laurent Wauquiez et Bruno Retailleau se sont contentés de proclamer qu'ils ne voteraient pas Le Pen, sans rejoindre le "rassemblement derrière Macron" prôné par de nombreux dirigeants LR, à commencer par Jean-Pierre Raffarin.

De son côté, le maire de Bordeaux Alain Juppé attend d'Emmanuel Macron qu'il précise son programme, mais le candidat malheureux à la primaire de la droite a annoncé officiellement qu'il votera pour lui au second tour. Même ordre à Olivet: Emmanuel Macron (32,15%) devance François Fillon (28,46%), Jean-Luc Mélenchon (13,85%) et Marine Le Pen (11,74%). "C'est une erreur d'enjamber le 2e tour et courir à la législative". En terre de Marion Maréchal-Le Pen, Marine Le Pen ne tire pas particulièrement son épingle du jeu sur la cité phocéenne. "Vous allez assister en direct à la décomposition de la droite, grince-t-il". Derrière elle, le seul à ne pas décrocher, c'est Jean-Luc Mélenchon qui recueille 23,1 % chez les employés et 22,4 % auprès des ouvriers. Ça, c'est quand même intéressant.

Après les résultats, plusieurs centaines de jeunes " antifascistes " se sont rassemblés dimanche sur la place de la Bastille à Paris, dans un face-à-face tendu avec la police, qui a fait deux blessés. Et puis à droite, là aussi il va y avoir une recomposition nécessaire, puisque leur candidat n'est pas au deuxième tour. Est-ce qu'ils vont se saborder? Le taux de participation s'élève à 78,5 %, contre 79,5 % lors du premier tour du scrutin présidentiel de 2012.

C'est la deuxième inconnue: quel va être le score de Marine Le Pen?

Dernières nouvelles