Pas de consigne de vote de Mélenchon : Cambadélis dénonce "une faute"

Résultat de Jean Luc Mélenchon: ce qu'on sait sur le premier tour

Pas de consigne de vote de Mélenchon : Cambadélis dénonce "une faute"

Le leader de la France insoumise, qui rate de peu la qualification pour le second tour, a prononcé un discours grave, le visage fermé, dimanche soir.

Jean-Luc Mélenchon n'a pas donné de consigne de vote pour le second tour.

Pas si vite. Pour Jean-Luc Mélenchon et ses proches, les premiers résultats publiés à 20h sont trop fragiles pour être reconnus, et de facto commentés. "En tout hypothèse, ce n'est pas le résultat qui sera le bon", a-t-il déclaré depuis le bar le Beluchi's à Paris. Je ne saurais ni dire ni faire d'avantage à cette heure. Chacune, chacun d'entre vous sait en conscience quel est son devoir. Il a appelé son mouvement à rester groupé dans l'optique du second tour et au-delà.

Des attaques qui ont fait bondir le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, Eric Coquerel, qui a défendu la position de son candidat ce matin sur France Inter. On ne plaisante pas dans ce genre de situation, nous appelons à faire barrage au Front National. "J'appelle à la retenue et les commentateurs à la prudence." tweetait Jean-Luc Mélenchon vers 21 heures.

"Donc nous allons appeler à battre Marine le Pen, il n'y a qu'un seul bulletin à utiliser pour le faire, c'est évident, mais en aucun cas l'utilisation de ce bulletin ne vaudra l'adhésion au programme d'Emmanuel Macron que probablement, même sûrement, nous seront amenés à combattre", a-t-il ajouté.

Les déclarations des deux prétendants à l'Elysée ont fait réagir le Premier ministre Bernard Cazeneuve qui a dénoncé la "méconnaissance" de Marine Le Pen sur le sujet et a critiqué l'action de François Fillon quand il était Premier ministre. "La vie politique continue, quoi qu'il arrive, c'est juste que le nouveau monde tarde à apparaître", glissait, en termes gramsciens, Manuel Bompard, le directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon, quelques minutes après le résultat.

"Vous savez que nous sommes les adversaires irréductibles du Front national, l'antithèse du Front national".

"Nous n'avons jamais voté pour le FN, nous ne voterons jamais FN", confirmait Danielle Simonnet, autre porte-parole du mouvement.

Dernières nouvelles