Les utilisateurs iPhone traqués, Apple aurait menacé de supprimer l'application — Uber

Travis Kalanick et Tim Cook. REUTERS  Lucas Jackson

Travis Kalanick et Tim Cook. REUTERS Lucas Jackson

"La croissance passe avant tout". Début 2015, Travis Kalanick s'est fait remonter les bretelles par Tim Cook, PDG d'Apple. Travis Kalanick a donc demandé à ses ingénieurs de "géoficher" le siège d'Apple à Cupertino, en Californie, c'est-à-dire d'identifier les personnes qui examinent le logiciel d'Uber dans un endroit précis via leurs traces numériques. Suite à cette entrevue, Kalanick au pied du mur ne pouvait qu'accepter de retirer son système.

Mais dans le but d'éviter un type particulier de fraude en Chine, où des chauffeurs recouraient à des téléphones et des cartes bancaires volées pour multiplier les courses frauduleuses. Ils commandaient des courses à partir de faux comptes, qu'ils facturaient aux anciens propriétaires du téléphone.

Concrètement, les ingénieurs d'Uber pratiqueraient surtout le suivi de leurs utilisateurs après que ces derniers ont désinstallé leur application.

Les règles définies par la firme à la pomme pour sa plateforme Apple Store indiquent que la géolocalisation des utilisateurs est interdite une fois le programme désinstallé.

Un énième scandale pour le groupe Uber, qui doit faire face à une vaste campagne #DeleteUber aux Etats-Unis, et qui est au coeur d'un autre scandale, puisque le groupe a été accusé d'avoir espionné les activités de la société Lyft, en rachetant les reçus de certains clients... Mais l'entreprise ne nie pas avoir eu recours à ce genre de démarche. Des techniques similaires sont utilisées pour détecter et bloquer des connexions suspectes afin de protéger les comptes de nos utilisateurs.

Uber a également précisé que " la possibilité de repérer des utilisateurs contrevenant aux règles lorsqu'ils tentent d'utiliser à nouveau notre réseau représente une importante mesure de sécurité, à la fois pour Uber et pour ses clients ".

Pour avoir le plus de succès possible, Travis Kalanick s'est toujours montré prêt à tout, même à transgresser les règles, pour obtenir ce qu'il veut. "C'est la meilleure façon de le décrire", explique Mark Cuban, propriétaire de l'équipe de basket-ball des Mavericks de Dallas et mentor de Kalanick.

"Nous ne surveillons absolument pas les utilisateurs individuels ou leur emplacement s'ils ont supprimé l'application", a déclaré un porte-parole d'Uber auprès du site The Verge, au sujet de ces accusations.

Uber sera-t-il bientôt privé d'iPhone?

L'image de l'entreprise se dégrade rapidement depuis quelques mois.

Uber un peu plus dans la tourmente aux États-Unis.

Dernières nouvelles