Wall Street salue de bons résultats en attendant Trump

WALL STREET RASSURÉE PAR LE VOTE FRANÇAIS OUVRE EN HAUSSEWALL STREET RASSURÉE PAR LE VOTE FRANÇAIS OUVRE EN HAUSSE

WALL STREET RASSURÉE PAR LE VOTE FRANÇAIS OUVRE EN HAUSSEWALL STREET RASSURÉE PAR LE VOTE FRANÇAIS OUVRE EN HAUSSE

Lundi, la Bourse de New York avait nettement monté, profitant de l'arrivée en tête du pro-européen Emmanuel Macron au premier tour de la présidentielle française: le Dow Jones avait pris 1,05% et le Nasdaq 1,24%, à un record.

Vers 13H40 GMT, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average prenait 194,67 points à 20.742,43 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 63,23 points à 5.973,75 points. L'indice élargi S&P 500 avançait de 11,78 points, soit 0,50%, à 2.385,93 points.

Selon les médias, le président Donald Trump a accepté de reporter la question du financement du mur frontalier avec le Mexique, levant un sujet polémique au moment où le Congrès doit impérativement adopter un budget avant vendredi prochain. "Cela aurait été Macron face à Fillon".

A l'issue d'une campagne jugée très incertaine, Emmanuel Macron (En Marche!) s'est qualifié pour le second tour, prévu le 7 mai, face à la candidate de l'extrême droite Marine Le Pen (Front national), laissant derrière le candidat de droite François Fillon (Les Républicains) et le candidat de la gauche radicale Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise).

"Ce n'est pas seulement que Le Pen est distancée, c'est que Macron est perçu sur les marchés internationaux comme un réformateur", a reconnu M. Low.

Dans cette ambiance, les indicateurs américains du jour semblaient moins retenir l'attention. Les prix des logements ont monté en février, les ventes de maisons neuves ont progressé en mars, mais le moral des ménages s'est affaissé ce mois-ci même s'il reste proche de niveaux historiquement élevés.

Le marché devrait être tiré à la hausse par Caterpillar et McDonald's, deux composantes du Dow Jones qui ont dévoilé avant l'ouverture de solides résultats trimestriels.

McDonald's gagnait 3,70% à 139,20 dollars après avoir annoncé des résultats trimestriels supérieurs aux attentes grâce notamment à une augmentation de la fréquentation dans ses restaurants aux Etats-Unis.

Caterpillar, fabricant d'engins de chantier et de construction, bondissait de 6,56% à 103,16 dollars après des résultats trimestriels supérieurs aux prévisions. Ainsi, au premier trimestre, Caterpillar a enregistré une baisse de 29% de son bénéfice net à 192 millions de dollars, soit 32 cents par action.

Le groupe de produits de grande consommation Kimberly-Clark, qui s'est montré optimiste pour 2017 en dépit de résultats contrastés au premier trimestre, avançait de 0,16% à 130,17 dollars.

Mis à part les résultats du jour, le spécialiste des bandes d'hyperfréquence Straight Path Communications, qui s'était envolé début avril après une offre d'achat par l'opérateur AT&T (+0,15% à 40,08 dollars), prenait encore 10,92% à 123,00 dollars après avoir fait part d'une proposition plus intéressante mais sans identifier son auteur.

Dernières nouvelles