Estrosi réclame l'exclusion de Sens Commun et de Christine Boutin des Républicains

Christian Estrosi président LR de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur

Christian Estrosi président LR de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Crédit: AFP

Ce lundi 24 avril, les cadres des Républicains étaient réunis en bureau politique au lendemain de la défaite de François Fillon.

Lundi, le bureau politique de LR a adopté une déclaration de compromis en vue du second tour. Il a enfin affirmé ne pas être candidat à un poste de ministre, avec Emmanuel Macron président.

Un compromis qui n'arrange, visiblement pas tout le monde. "Au moment où les Français rejettent les formations politiques traditionnelles, où ils attendent de la modernité, de la transparence, de la démocratie, notre bureau politique se réunit en nous mettant sur la table un communiqué dont on nous demande de débattre pendant une heure trente [et qui dit]: 'Nous appelons a ne pas voter à Mme Le Pen, nous ne sommes pas favorables à l'abstention et préparons-nous pour les législatives'", a-t-il martelé.

Christian Estrosi, le président de la région PACA a écrit une lettre ouverte à Laurent Wauquiez, François Baroin et Christian Jacob. " Il est important que nous soyons très clairs pendant la présidentielle pour que des retraits républicains puissent s'opérer " au moment des législatives, y explique Christian Estrosi.

De son côté, George Fenech, le député Les Républicains du Rhône, a déclaré lundi soir sur BFM-TV: "Je ne peux pas appeler à voter Macron parce que je suis dans l'opposition à Macron".

Près de Marseille, Vitrolles, qui est passé aux mains du maire PS Loïc Gachon après l'échec de la gestion frontiste, les électeurs ont voté très largement en faveur de Marine Le Pen en lui apportant 33% de leur suffrage avec un taux de participation de presque 78% (77,88% à 19heures). Je considère que l'élection présidentielle est perdue pour nous.

Il a justifié son soutien au leader de En Marche! par le fait qu'il a toujours défendu l'idée que "la campagne devait se concentrer sur l'élimination de Marine Le Pen au deuxième tour "."Madame Le Pen et son clan représentent un danger majeur pour l'unité de la nation".

Dernières nouvelles