Dégradations au Parc OL : le PSG échappe au pire

Ce jeudi, se tenait enfin à Paris la commission de discipline qui évaluait les sanctions prises à l'encontre du Paris Saint-Germain, après les dégâts occasionnés par les supporters parisiens au Parc OL, le 1er avril dernier. "Les supporters à l'origine de ces incidents étant susceptibles de se retrouver dans les stades, c'est un avertissement clair". En marge de la victoire (4-1) du PSG lors de ce match, certains hooligans avaient commis des "actes de vandalisme", des sièges avaient notamment été arrachés. Jean-Michel Aulas, le président de l'OL, avait été extrêmement remonté contre le club parisien et a saisi la justice pour obtenir réparation.

Le surlendemain de la finale, le PSG avait annoncé sa décision de "déposer une plainte contre X afin que toute la lumière soit faite sur ces incidents".

Le PSG a déjà purgé une sanction à titre conservatoire, à savoir la fermeture de l'espace visiteur lors des matches à l'extérieur du club jusqu'à ce jeudi, ce qui s'est appliqué lors des rencontres Angers-PSG le 14 avril (0-2) et Metz-Paris SG le 18 avril (2-3). "Cette décision montre une fois de plus le besoin de réformer la commission de discipline et la façon de traiter les supporters par la LFP".

Dernières nouvelles