François Hollande prévoit une passation de pouvoirs "simple, claire et amicale"

Le président élu Emmanuel Macron et le sortant François Hollande, le 8 mai 2017 à Paris

Le président élu Emmanuel Macron et le sortant François Hollande, le 8 mai 2017 à Paris

"Je suis pour la réussite de mon pays, je souhaite qu'Emmanuel Macron puisse réussir le mandat qui lui a été confié", a ajouté le président socialiste dans un aparté avec des journalistes, lors d'une visite du chantier de sa fondation La France s'engage, dans le sud de Paris. Ce jeudi 11, il a d'ailleurs souligné qu'il n'y avait aucune raison pour que cela se passe mal: "je ne passe pas le pouvoir à un opposant politique, c'est quand même plus simple".

"Toutes les informations, y compris les plus sensibles, lui seront données pour qu'il puisse être directement en activité dès l'heure où je lui passerai mon mandat", a aussi assuré le chef de l'Etat sortant.

Comme le veut la tradition, François Hollande accueillera son successeur au bout du tapis rouge, sur le perron de l'Elysée, avant de s'enfermer avec lui dans le bureau présidentiel pour lui communiquer quelques secrets d'Etat, à commencer par les fameux codes de l'arme nucléaire.

Dernières confidences avant de passer le pouvoir à son héritier malgré lui, Emmanuel Macron. Les nouveaux locaux de sa fondation seront installés dans cet immense incubateur: la Station F!

Lors de cette intervention, François Hollande a évoqué son avenir après l'Elysée, déclarant vouloir développer sa fondation, créée en 2014, et dédiée au financement d'innovations sociales à forte composante technologique.

Il ira ainsi dans son ex-fief élecoral de Corrèze pour apporter son soutien à son ami Bernard Combes, maire de Tulle, qui se présente dans la 1ere circonscription.

Emmanuel Macron pourrait dès dimanche après-midi dévoiler le nom de son Premier ministre, suivant l'exemple de Valéry Giscard d'Estaing en 1974, imité ensuite par François Mitterrand, Jacques Chirac et François Hollande.

"Je vais aller en Corrèze quelques jours".

"Il ne faut jamais dire jamais dans la vie", a observé le président sortant, qui sera officiellement retraité de la Cour des comptes lundi et s'apprête, de son propre aveu, à lutter contre un "sentiment de vide". "Ca dépend des situations", a-t-il tout juste indiqué.

Dernières nouvelles