Le parti de Dupont-Aignan investit des candidats face au FN — Législatives

A Yerres où Nicolas Dupont Aignan est député-maire Emmanuel Macron est arrivé en tête dimanche

A Yerres où Nicolas Dupont Aignan est député-maire Emmanuel Macron est arrivé en tête diman

Le conseil national de Debout la France (DLF) a "investi ses candidats qui seront présents dans la quasi-totalité des circonscriptions, comme cela a toujours été prévu", a annoncé le parti dans un communiqué. A la question de savoir si des candidats DLF seraient opposés à des candidats FN, un proche de Nicolas Dupont-Aignan interrogé par l'AFP a répondu: "Forcément". Mauvaise nouvelle pour le Marine le Pen, qui doit déjà faire face au départ de Marion Maréchal Le Pen et aux contestations en interne après une campagne que beaucoup jugent ratée.

L'accord prévoyait initialement que chaque parti retire des candidats dans plusieurs circonscriptions pour favoriser ceux de l'autre. Il devrait donc y avoir des candidats DLF dans les 577 circonscriptions. "Le FN sera présent partout et nous aussi", résume-t-on dans l'entourage de Nicolas Dupont Aignan.

"L'unité du mouvement a été préservée après un vote sur les investitures", a précisé Debout la France samedi. Pour rappel, le président de Debout la France (DLF), crédité de 4,70% des voix au premier tour du scrutin présidentiel, a fait le choix de soutenir Marine Le Pen dans le cadre du second tour. Est-ce une erreur stratégique pour Nicolas Dupont Aignan? L'ex-candidat s'exprimera lundi sur le sujet.

Dernières nouvelles