Hollande quitte l'Elysée après la passation de pouvoirs

Hollande doit ensuite quitter l'Élysée, mettant officiellement un terme à son mandat de cinq ans. Quant à la Première dame, Brigitte Macron, elle précèdera de dix minutes son époux à l'Elysée, accueillie par le chef du protocole avant de gagner un salon du palais présidentiel. Mais contrairement à Nicolas Sarkozy (droite) qu'il avait remplacé en 2012, cet homme de 62 ans s'est gardé d'annoncer son retrait de la vie politique. Un de ses conseillers confirme que le programme n'est pas encore clairement défini: "Il s'est contenté de me répondre: 'Je n'en sais rien, je vais voir, sans doute écrire un livre, après on verra.' Je ne suis pas sûr que cela soit clair dans sa tête".

"Je convaincrai nos compatriotes que la puissance de la France n'est pas déclinante, mais que nous sommes à l'orée d'une extraordinaire renaissance, parce que nous tenons entre nos mains tous les atouts qui feront et qui font les grandes puissances du XXIe siècle", a-t-il ajouté. "Nous ne pouvons plus nous réfugier derrière des usages ou des habitudes parfois hors du temps". Heureusement pour le chef de l'État, raconte le média britannique, il existe un endroit "où un président impopulaire peut recevoir un accueil chaleureux et dont François Hollande a été le maire pendant sept années: Tulle." .

François Hollande l'accueillera, sans Brigitte Macron, sur le perron de l'Élysée sous les flashs et caméras de journalistes venus du monde entier.

Dans la foulée, Emmanuel Macron, après avoir été élevé à la dignité de Grand-Croix de la Légion d'honneur, rejoindra la Salle des fêtes du palais présidentiel où quelque 300 personnes représentant les corps constitués (Conseil constitutionnel, Conseil économique et social, bureau de l'Assemblée nationale et du Sénat, Cour de Cassation.) assisteront à son investiture. Dans quel état d'esprit François Hollande s'apprête-t-il à passer le relais à son ancien conseiller et ministre de l'Economie, de plus de 20 ans son cadet?

La victoire présidentielle d'Emmanuel Macron, le 7 mai, a bouleversé le paysage politique français, au terme d'une campagne électorale à rebondissements, marquée par le score historique de l'extrême droite, l'élimination tout aussi historique des partis traditionnels, droite et gauche, et les profondes fractures d'un pays divisé entre perdants et gagnants de la mondialisation.

A l'issue de l'entretien, tout s'enchaînera très vite.

Philippe Etienne est quant à lui nommé conseiller diplomatique du président. Le président sortant pourrait ensuite se rendre au siège du Parti socialiste. Il a été raccompagné à sa voiture par Emmanuel Macron, qui l'a aussi applaudi. Le 8e président de la Ve République recevra dimanche les clés de l'Elysée.

"Dans ce premier discours officiel de son quinquennat, Emmanuel Macron a souligné aussi le " rôle immense " de la France qui doit " corriger les excès du cours du monde et veiller à la liberté ".

"Nous aurons besoin d'une Europe plus efficace, plus démocratique, plus politique car elle est l'instrument de notre puissance et de notre souveraineté", a-t-il par ailleurs précisé.

Dernières nouvelles