Passation de pouvoir: La famille Macron arrive en nombre à l'Elysée

Ce matin François Hollande confie les clés de l'Elysée à Emmanuel Macron. La passation de pouvoir a ses rituels

Ce matin François Hollande confie les clés de l'Elysée à Emmanuel Macron. La passation de pouvoir a ses rituels. | EPA

Emmanuel Macron a soigné sa relation avec les militaires lors de sa journée d'investiture au poste de président de la République dimanche 14.

Emmanuel Macron est ensuite remonté sur le perron de l'Elysée pour poser main dans la main avec son épouse Brigitte, 64 ans, vêtue d'une robe bleu lavande.

"En cet instant précis, vous prenez vos fonctions", lui a lancé le président du Conseil constitutionnel, Laurent Fabius, lors de la cérémonie organisée dans le salon de l'Elysée, en lui souhaitant d'"apaiser les colères, de réparer les doutes, d'incarner l'espoir".

Signe de sa volonté de relancer l'axe franco-allemand, celui qui effectuera son premier déplacement à l'étranger lundi à Berlin a choisi comme conseiller diplomatique l'actuel ambassadeur de France en Allemagne, Philippe Etienne, 61 ans. "Le monde et l'Europe ont plus que jamais besoin de la France", a déclaré Emmanuel Macron, au début de son discours d'investiture.

"François Hollande a remis les clés de l'Élysée, mais contrairement à son prédécesseur Nicolas Sarkozy, s'est bien gardé d'annoncer son retrait de la scène politique".

Au nombre des invités, une petite dizaine de "marcheurs" de la première heure, Richard Ferrand, Christophe Castaner, Renaud Dutreil, Gérard Collomb, larme à l'oeil, Sylvie Goulard ou François Patriat, et de nombreuses personnalités dont Nathalie Kosciusko-Morizet, Pierre Gattaz ou Elisabeth Guigou.

Dans le registre des arrivées solennelles et télévisées, il y a celle de Brigitte Trogneux, la compagne d'Emmanuel Macron.

La mère d'une militante d'En Marche! morte en voiture durant la campagne, à 29 ans, était aussi présente.

Allocution du nouveau président, honneur au drapeau, hymne national, revue des troupes dans le parc, et 21 coups de canon compléteront le cérémonial à l'Elysée, avant son départ pour l'Arc de Triomphe où il posera une gerbe sur la tombe du soldat inconnu, qui représente tous les soldats tués au cours de la Première guerre mondiale.

Puis Emmanuel Macron est sorti par la Grille du Coq, pour remonter seul les Champs-Elysées à bord d'un command car jusqu'à la place de l'Etoile, escorté des motards et des cavaliers de la Garde républicaine. "Après la passation de pouvoir, il s'est rendu au siège du parti socialiste (PS)".

Près de 1.500 policiers et gendarmes étaient mobilisés, leurs nerfs mis à rude épreuve par le premier bain de foule du nouveau président sur les Champs-Elysées en plein état d'urgence. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP.

Dernières nouvelles