Cette nouvelle liste En marche! qui ménage la droite — Législatives

Laurence Vichnievsky alors membre d'Europe Ecologie-les Verts en mars 2010 à Marseille. Aujourd'hui membre du Modem elle a été investie par En marche pour les législatives

Cette nouvelle liste En marche! qui ménage la droite — Législatives

"Démenti total" également d'une source proche d'Emmanuel Macron. "Il n'y a jamais eu et il n'y aura jamais d'accord d'appareil", a déclaré Richard Ferrand, interrogé sur BFMTV en marge d'une réunion des candidats aux législatives de La République en marche! au Musée du Quai Branly à Paris. Mais quelques minutes à peine après le dévoilement de cette liste à la presse, plusieurs couacs ont été relevés. Certaines ont fait du bruit, comme celles concernant Mourad Boudjellal, président du Rugby club toulonnais, qui n'a pas été investi contrairement à ce qui avait été annoncé. Les choix ont été difficiles et plus difficiles encore les tractations avant la constitution de la liste présentée par REM.

Dans les autres ajustements des listes inachevées de La République en marche! "Mais on va encore proposer d'autres noms d'ici mercredi", précise-t-il, espérant ainsi dépasser, la centaine d'investitures, soit pas très loin de l'objectif initial du maire de Pau.

Le candidat investi et condamné Parmi les conditions pour être investi figurait l'absence de condamnation. Gaspard Gantzer ne sera pas candidat à Rennes.

La publication de cette liste intervient après une période de tension entre la République en Marche! et François Bayrou. Il avait indiqué que la liste en question n'avait pas son aval.

Le mouvement d'Emmanuel Macron a publié lundi soir une liste complétée de candidats pour les élections législatives de juin, parmi lesquels environ 80 centristes du MoDem.

Dérogeant aux règles et ayant une forme de passe-droit en vertu de l'accord entre LREM et le Modem, Marielle de Sarnez est sous la menace d'une candidature dissidente dans sa circonscription.

Enthousiastes, les candidats, venus de toute la France, ont un âge moyen de 41 ans et, en grande majorité, se lancent dans leur première expérience politique, avec l'ambition de 'refuser de donner les pleins pouvoirs au gouvernement Macron'. "Je demande à la commission d'investiture de revenir sur cette décision et de prendre quelqu'un qui s'est investi dans la campagne 'En marche' pour Emmanuel Macron". Ce dernier avait annoncé dans la nuit de vendredi à samedi qu'un accord pour mettre fin à la querelle sur les investitures aux législatives de juin en France avait été trouvé.

"Je convoque le bureau politique du MoDem demain (vendredi) soir en souhaitant que dans les heures qui viennent, un mouvement de raison permette des investitures communes dans toutes les circonscriptions comme Emmanuel Macron et moi en sommes convenus depuis le premier jour de notre entente", a-t-il déclaré jeudi soir à l'AFP.

Dernières nouvelles