La République En Marche révèle de nouvelles investitures, dont Marielle de Sarnez

Le président élu Emmanuel Macron le 10 mai 2017 à Paris

Le président élu Emmanuel Macron le 10 mai 2017 à Paris

"Les choses sont apaisées, des solutions ont été trouvées". La liste définitive ne sera connue qu'"en milieu de semaine", mais au lendemain de la nomination d'Edouard Philippe à Matignon, le parti d'Emmanuel Macron a déjà fait son choix, celui d'épargner une trentaine de ténors LR, selon une information d'Europe 1. Les nouveaux noms dévoilés font la part belle au MoDem après une période de tension entre le parti et son allié, François Bayrou. La République En Marche (REM), le parti du président Emmanuel Macron, a publié lundi une nouvelle liste actualisée de 511 candidats investis pour les législatives.

Il n'y a pas d'accord d'appareil entre La République en marche! et le MoDem pour les législatives selon Richard Ferrand.

Pendant ce temps-là dans une salle de congrès d'un quartier populaire de Villejuif, au sud de Paris, La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon rassemblait un millier de personnes, candidats, suppléants et directeurs de campagne. 'Le comité électoral a décidé que nous ne présenterions pas de candidats là où des communistes sortants ont adressé leur parrainage à Jean-Luc Mélenchon', a déclaré son directeur de campagne, Manuel Bompard.

M. Mélenchon a fixé pour objectif à son mouvement d'obtenir une majorité aux législatives pour se mettre en position de "gouverner le pays" pour "mettre en échec la politique macroniste".

Le président du groupe PS au Sénat, Didier Guillaume, avait souhaité repousser d'un an le scrutin prévu le 24 septembre, pour pouvoir appliquer avant la fin du quinquennat la réduction du nombre de parlementaires que M. Macron a inscrite dans son programme.

D'autant que si ce dernier s'est félicité hier soir d'avoir "abouti à un accord qui apparaît solide et équilibré" avec En marche! comment comprendre alors la remarque du même Griveaux qui estime qu'à quelques exceptions près, "les 428 candidats investis jeudi n'ont pas bougé, c'est la leçon de ce moment"...

Dernières nouvelles