Nouveau scandale, Trump aurait demandé au FBI d'arrêter une enquête — Etats-Unis

Selon un article du New York Times publié mardi 16 mai, Donald Trump a demandé mi-février au directeur du FBI James Comey, qu'il a limogé avec fracas la semaine dernière, de mettre un terme aux investigations visant Michael Flynn, son ancien conseiller à la sécurité nationale. "Ce n'est pas un récit fidèle (.) de la conversation entre le président et M. Comey", a répliqué un responsable de l'administration sous couvert d'anonymat.

Selon la presse, James Comey aurait rédigé une note interne après entretien, qui aurait ensuite circulé au sein de l'agence. C'est le New York Times qui affirme cela sur base d'extraits de notes de Comey qui ont été portés à sa connaissance par deux collaborateurs de l'ancien directeur du FBI. "L'histoire nous regarde. Le pays est éprouvé de façon sans précédent", a lancé le leader de la minorité démocrate au Sénat, Chuck Schumer.

La commission de la Chambre des représentants chargée du suivi de l'action gouvernementale (Oversight Committee) "va obtenir la note de Comey, si elle existe", a déclaré son président, le républicain Jason Chaffetz. "Je pense que le directeur (Comey) nous aurait peut-être informés s'il y avait eu une demande de cette nature", a-t-il affirmé, jugeant qu'il faudrait "plus que des sources anonymes" pour le convaincre.

Désigné par Trump au poste de conseiller à la sécurité nationale, Michael Flynn a été poussé à la démission le 13 février dernier à la suite de révélations sur une conversation qu'il avait eue avec l'ambassadeur russe à Washington, avant l'investiture de l'homme d'affaires, sur une éventuelle levée des sanctions contre Moscou. Elles avaient été fournies, selon le "New York Times", par les services de renseignement israéliens, qui n'avaient pas donné aux Etats-Unis leur accord pour partager de telles données avec la Russie.

Depuis l'investiture de Donald Trump, chaque jour est accompagné de son lot de révélations et scandales, qui ébranlent davantage la relation déjà fragile entre le 45 président des États-Unis et les élus, tant républicains que démocrates.

Cette suggestion aurait pris la forme d'une note rédigée par le directeur de la police fédérale juste après son entretien avec le président.

Franceinfo vous explique pourquoi cette nouvelle affaire est plus ennuyeuse que les précédentes pour le président américain.

Dernières nouvelles