Volvo et Audi adoptent massivement Android Auto — Voitures connectées

Si Android est l'OS pour les terminaux mobiles est le plus influent dans le monde, sa déclinaison Android Auto peine à se généraliser dans le secteur automobile. Si la plupart des annonces de la Developer Preview montrent une volonté de Google de corriger certains dysfonctionnements et de permettre une navigation améliorée aux utilisateurs d'Android O, il est possible que le géant américain profite de la conférence des développeurs pour annoncer un projet bien plus ambitieux. Quant à Audi, la marque prévoit de le dévoiler dans son nouveau concept Audi Q8 Sport.

D'après l'accord que vient de passer Google avec Volvo et Audi, c'est le système d'exploitation Android Automotive qui a été choisi pour monter à bord des futurs modèles des deux constructeurs.

" Nous passons une étape stratégique importante avec le partenariat avec Google".

Henrik Green, Vice-Président senior chargé de la R&D de Volvo Car Group, explique qu'il veut conserver "l'interface utilisateur emblématique" de la marque.

Le système embarque la plupart des applications maison de Google comme Google Maps (cartographie) mais aussi au-delà avec des acteurs comme Spotify (musique en streaming).

Avec la nouvelle intégration d'Android, il n'est plus nécessaire de connecter son smartphone au véhicule. Cela veut aussi dire que Android gérera directement des fonctions aussi basiques que le chauffage ou la climatisation, la position des sièges, le système d'ouverture des portes et des fenêtres. A terme, c'est donc une bonne partie de l'automobile mondiale qui pourrait basculer chez Google, surtout en l'absence de concurrence. Une évolution par rapport à Android Auto, déjà disponible sur certains véhicules à partir de son smartphone. Lancé en 2014, ce dernier est jusqu'ici compatible avec 300 modèles de voitures.

Dernières nouvelles