François Hollande prend son premier déjeuner d'ancien président dans un restaurant tunisien

Suivez en direct la passation de pouvoir entre François Hollande et Emmanuel Macron

France: le nouveau président Emmanuel Macron entre à l'Élysée

Une journée d'investiture, c'est avant tout une succession de symboles. Le nouvel hôte de l'Élysée souhaite "réconcilier et rassembler" les Français après une campagne "inédite et même chamboule-tout", comme le lui a rappelé le président du Conseil constitutionnel, Laurent Fabius.

Un moment historique, suivi par près de 7,2 millions de téléspectateurs en cumulé, sur TF1 et sur France, BFMTV, CNews, LCI et France info: la passation de pouvoir entre François Hollande et le nouveau président français Emmanuel Macron a été très suivie. C'est là que le sortant devait livrer à l'entrant quelques secrets d'Etat, comme les codes de l'arme nucléaire.

Réconciliation et détermination ont été les mots-clés du premier discours du nouveau chef de l'Etat dans une salle des fêtes où l'émotion était palpable, à l'orée d'un quinquennat pour lequel Emmanuel Macron a dit son ambition de faire de la France un pays " où l'on peut vivre sans avoir peur ". Emmanuel Macron s'y est vu présenter le collier de grand maître de l'ordre national de la Légion d'honneur, puis il prononcé une allocution en présence des corps constitués et d'invités triés sur le volet. Il a été spontané et dynamique quand il gravit les marches de l'Élysée et qu'il embrasse la main de son épouse Brigitte. Il a été accueilli sur le perron de l'Élysée par François Hollande, un fin sourire aux lèvres.

A l'issue de la cérémonie, il a ensuite passé des troupes en revue dans le parc du palais présidentiel, tandis que 21 coups de canon ont été tirés depuis l'esplanade des Invalides, sur l'autre rive de la Seine. Comme le veut la tradition, il a ravivé la flamme sur la tombe du Soldat inconnu, sous une pluie battante.

Dans la matinée, les téléspectateurs étaient plus nombreux pour regarder la cérémonie sur la Deux. Il a été raccompagné à sa voiture par Emmanuel Macron, qui l'a aussi applaudi.

Remonter des Champs-Elysées en "command car", entouré des cavaliers de la garde républicaine, et visite aux militaires blessés à l'hôpital militaire Percy de Clamart.

17 heures: réception à l'Hôtel de Ville de Paris. "Pour être l'homme de son pays, il faut être l'homme de son temps", a dit l'ancien Premier ministre, qui a donné au nouveau président mission d' "apaiser les colères, réparer les blessures, lever les doutes, tracer la route et incarner les espoirs ".

François Hollande souhaitait que son successeur dispose "de tous les éléments qui lui permettront d'être efficace dès le premier jour, que tous les dossiers sur les sommets internationaux soient préparés, que les sujets économiques et industriels soient bien appréhendés et que toutes les équipes fonctionnent en harmonie", ainsi qu'il l'avait confié en rentrant de Berlin, après son récent dîner d'adieu avec la chancelière allemande Angela Merkel.

Dernières nouvelles