Jacques Mézard, un soutien de longue date au ministère de l'Agriculture

La passation de pouvoirs avec Stéphane Le Foll

La passation de pouvoirs avec Stéphane Le Foll.- Thomas SAMSON AFP

Réagissant à la nomination du sénateur du Cantal Jacques Mézard au poste de ministre de l'Agriculture, le président de la FDSEA du Cantal et secrétaire général adjoint de la FNSEA Patrick Bénézit décrit un homme "qui vient de la ruralité et qui connait bien l'agriculture" et un "pragmatique".

Le sénateur du Cantal Jacques Mézard a été nommé mercredi ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation dans le gouvernement du Premier ministre Edouard Philippe.

Lors du congrès du Parti radical de gauche, réuni à La Rochelle, en septembre 2016, il défend une ligne d'indépendance à l'égard du PS et invite à ne pas participer à la primaire de la gauche. Il a d'ailleurs participé à la rédaction du projet "agriculture" du futur chef de l'Etat, dans lequel il propose, entre autres, la tenue d'états généraux de l'alimentation pour répondre à la crise agricole et aux faillites d'agriculteurs.

La passation de pouvoirs avec Stéphane Le Foll. Richard Ferrand est ministre de la cohésion des territoires. Il lui appartiendra également d'organiser le Grenelle de l'alimentation promis par Emmanuel Macron et de mener pour la France les discussions sur la prochaine réforme de la politique agricole commune.

Le président du groupe Rassemblement démocratique et social européen (RDSE) au palais du Luxembourg figure dans le petit cercle des premiers ralliés à Emmanuel Macron. Actuellement, il y a clairement un problème de confiance par rapport à tout, pas seulement aux politiques, mais aussi à l'administration, aux médias. "Emmanuel Macron apporte ses réponses (.) Alors, oui, je le soutiens", expliquait-il au quotidien "La Montagne ". Il ne fait pas un catalogue de propositions, mais il a des.

Dernières nouvelles