Législatives : Mélenchon donné gagnant à Marseille

PHILIPPE LOPEZ  AFP  Archives

PHILIPPE LOPEZ AFP Archives

"Le vieux monde est de retour", a dénoncé ce lundi Jean-Luc Mélenchon juste après qu'Edouard Philippe, le député-maire LR du Havre, a été nommé Premier ministre.

"Le nouveau président de la République vient de prendre le commandement de toute la classe politique traditionnelle de notre pays", résume Jean-Luc Mélenchon.

Le leader de la France insoumise, qui a recueilli 19,58% des voix au premier tour de la présidentielle, a dressé un sombre état des lieux. Enfin, les électeurs du Front national, après que ce parti a rempli le rôle d'épouvantail qui était attendu de lui, sont abandonnés, leurs chefs ont tous désertés. Il aborde en tous cas en position de favori sa campagne pour le scrutin des 11 et 18 juin à Marseille, dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône, selon un sondage Harris Interactive réalisé pour France Télévisions* et publié ce jeudi. Il ne reste que lui et la France insoumise en tant que "force cohérente, unie, autour d'un programme de gouvernement en face de monsieur Macron". "Il faut former une majorité différente de celle du président de la République, de son bric-à-brac".

Jean-Luc Mélenchon va-t-il quitter le Parlement européen pour rejoindre l'Assemblée nationale?

Il met alors en garde contre un "césarisme" et "une autorité de la monarchie présidentielle toujours plus grande", qu'il estime "dangereux pour l'avenir du pays".

Dernières nouvelles