La robe d'une ministre représentant Al Qods suscite la polémique — Cannes

La robe de la ministre israélienne de la Culture à Cannes déchaîne les passions

Cannes: la ministre israélienne de la Culture arbore une robe "Jérusalem"

La ministre de la Culture et du Sport du gouvernement israélien a fait plus que sensation avec sa robe conceptuelle jugée trop provocante, représentant des sites emblématiques de Jérusalem, tels que le Dôme du Rocher, la Tour de David ou encore le Kotel.

Sur les réseaux sociaux, la fameuse robe n'a pas manqué de déchaîner les passions, générant, outre une foule de commentaires, des détournements pour le moins radicaux... Vêtue d'une tenue à forte connotation politique, avec une longue jupe estampillée d'une image de la vieille ville de Jérusalem, la ministre d'origine marocaine a beaucoup fait jaser.

Jérusalem est en ce moment au centre des débats de la droite israélienne qui dénonce les récentes remises en cause de la souveraineté du pays sur la ville.

Les réactions ne se sont pas fait attendre sur les réseaux sociaux où la robe a fait l'objet de plusieurs photomontages.

Le compte Twitter de "la Vérité sur les projets d'Israël" montre la robe frappée du drapeau israélien et éclaboussée de sang.

Les Palestiniens veulent établir à Jérusalem-Est la capitale de l'Etat auquel ils aspirent.

Rappel historique: Israël considère Jérusalem comme sa capitale indivisible, y compris donc, la partie palestinienne (Jérusalem-Est) dont il s'est emparée en 1967 et qu'il a annexée en 1980. Une annexion que la communauté internationale ne reconnait pas puisqu'elle considère Jérusalem-Est comme un territoire occupé.

Le quotidien israélien Maariv a présenté la tenue de Mme Regev comme un hommage à la journée de Jérusalem prévue la semaine prochaine et marquant les 50 ans de la prise de Jérusalem-Est. Appartenant au gouvernement très à droite du Premier ministre Benyamin Netanyahou, Miri Regev a vivement été critiquée pour l'aspect politique qu'impliquait son choix vestimentaire. "Nous, on dit: ouah! ça, c'est une robe manifeste", a tweeté un internaute.

D'autres se sont davantage préoccupés de mode que de message.

Dernières nouvelles