Quels salaires vont toucher Edouard Philippe et les ministres — Gouvernement

Edouard Philippe au Havre le 11 Mai 2017
          CHARLY TRIBALLEAU- AFP  Archives

Edouard Philippe au Havre le 11 Mai 2017 CHARLY TRIBALLEAU- AFP Archives

L'occasion de s'intéresser aux salaires des ministres et du Premier ministre, qui ont été amputés de 30 % sous le quinquennat de François Hollande.

Le premier conseil des ministres se réunira jeudi. Selon le porte-parole du gouvernement, le nouveau chef de l'Etat a insisté sur "la solidarité nécessaire entre tous les membres du gouvernement" ainsi qu'un "travail collégial" parmi les "règles de bon fonctionnement". Seuls quatre d'entre eux ont déjà été ministres: deux sous la présidence de François Hollande, un sous Nicolas Sarkozy, un sous François Mitterrand. "Je crois que l'incident est clos puisque la Haute autorité a indiqué d'abord qu'elle avait désormais suffisamment d'éléments pour répondre aux questions qui étaient posées, et par ailleurs j'ai obtenu quitus de ladite Haute autorité pour les déclarations de patrimoine que j'ai faites ultérieurement", a dit le Premier ministre. 'J'en suis le garant et, là-dessus, je serai intraitable', a-t-il souligné, toujours selon M. Castaner, estimant que le rôle du Premier ministre était d " arbitrer'. Mercredi, il devra annoncer la composition de son gouvernement.

Il s'agit d'une équipe paritaire de 18 ministres, issus de la gauche, de la droite, du centre et de la société civile.

"C'est assez malin de la part d'Emmanuel Macron de mettre les deux prises d'otage de droite à Bercy pour incarner l'augmentation des impôts et de la CSG", a raillé François Baroin, chef de file de LR pour les législatives. Chacun 'a des parcours différents, des opinions différentes, des analyses qui peuvent être différentes.

Le duo de droite, installé à Bercy, arrive à l'Elysée: Gérald Darmanin (à gauche), ministre de l'Action et des comptes publics, et Bruno Le Maire, ministre de l'Economie. Habitué à refuser ministères et candidatures diverses, l'ex-animateur de TF1 a décidé "cette fois-ci de franchir le pas", sous certaines conditions, selon un proche.

La nomination de Nicolas Hulot, comme ministre d'Etat à la Transition écologique et solidaire, a aussi fait l'objet d'un commentaire présidentiel.

Ce gouvernement choisi par Emmanuel Macron a plutôt jeudi les faveurs de la presse.

Les législatives marqueront "le moment ultime de cette stratégie, l'épreuve de vérité" pour le nouveau président, avertit le politologue, alors que ce scrutin va décider de la majorité avec laquelle M. Macron va pouvoir diriger le pays. À 14h52, Emmanuel Macron a officiellement nommé le maire du Havre chef du gouvernement.

Marine Le Pen (extrême droite), battue à la présidentielle par M. Macron, a quant à elle raillé "l'alliance sacrée des vieilles droite et gauche, unies dans leur volonté de (.) poursuivre les mêmes politiques d'austérité, de soumission à Bruxelles, d'immigration massive et de laxisme". Les défis sont nombreux pour le nouveau gouvernement français, dès 2017. Pour Emmanuel Macron, "une politique industrielle ne peut être moderne si elle ne prend pas en compte les enjeux d'écologie".

Comme le veut la tradition, la nouvelle équipe fera une photo de famille, du moins si la météo qui s'annonce pluvieuse le permet.

Dernières nouvelles