Législatives : La République En Marche présente "environ 450" candidats

Emmanuel Macron le 7 mai 2017 au Touquet

Emmanuel Macron le 7 mai 2017 au Touquet

Les 428 candidats investis jusqu'alors seront réunis samedi au musée du quai Branly "pour un séminaire de présentation et de travail", a-t-il ajouté.

Alors qu'aucun député du parti de droite Les Républicains n'a officiellement rallié Emmanuel Macron, "quelques-uns" devraient aussi sortir du bois à cette occasion. Clairement, son mouvement a cherché à épargner les figures de la gauche hollandaise prêtes à faire preuve d'ouverture vis-à-vis de la politique qu'il entend mettre en oeuvre. Le plus jeune des candidats a 24 ans, la plus âgée 72 ans, pour une moyenne d'âge s'établissant à 46 ans, quand l'actuel âge moyen des députés est de 60 ans. "A ce stade nous n'investissons pas l'intéressé mais nous ne lui opposons pas de candidat" dans son fief d'Evry, au sud de Paris. Le président de la Commission d'investiture Jean-Paul Delevoye a déclaré que le parti va annoncer jeudi environ 450 noms dont ils sont certains.

Le secrétaire général de La République en marche (REM), Richard Ferrand, a précisé lors d'une conférence de presse que le mouvement ne présenterait personne contre Manuel Valls dans sa circonscription de l'Essonne, bien qu'il ne remplisse par les critères pour être investi.

"A défaut d'investir l'ancien Premier ministre - ce qui aurait obligé LREM à bafouer plusieurs de ses critères de sélection -, les macronistes ne présenteront pas de candidat dans la 1re circonscription de l'Essonne, a indiqué Richard Ferrand ce jeudi". Richard Ferrand, secrétaire général du mouvement En marche! "La nomination du Premier ministre, prévue d'ici lundi, puis celle des membres du gouvernement, d'ici mardi (avant le premier Conseil des ministres mercredi), pourraient provoquer un effet d'entraînement".

Selon lui, "19'000 dossiers de candidature ont été déposés (.) sans compte l'afflux de quelques milliers ces derniers jours". En janvier, Emmanuel Macron avait dû lancer un appel aux femmes pour les encourager à se lancer, au vu du faible nombre de candidatures.

L'inversion des rôles est spectaculaire: fin août 2014, après l'éviction du gouvernement de l'aile gauche du PS, c'est Manuel Valls, alors au faîte de sa puissance, qui pousse François Hollande à nommer Emmanuel Macron, 36 ans seulement, au ministère de l'Économie, selon des sources concordantes.

Parmi 428 candidats de la République En Marche, 52% sont issus de la société civile.

Parmi les candidats investis on trouve également des proches d'Emmanuel Macron: Benjamin Griveaux, qui fut son porte-parole d'En marche!, candidat dans la 5e circonscription de Paris; Sacha Houlié, délégué national d' En marche!, candidat dans la 2e de la Vienne (Nouvelle Aquitaine); Mounir Mahjoubi, responsable de la campagne numérique, qui affrontera dans la 16e circonscription de Paris le patron du PS, Jean-Christophe Cambadélis.

Une ministre et deux anciens ministres n'auront pas de candidats La République en Marche! face à eux, ce qui signifie qu'ils ont le soutien de ce parti.

Dernières nouvelles