"La fermeture de Fessenheim aura lieu dans la concertation" — Hulot

Nicolas Hulot le 22 juin 2011 à Bordeaux

Nicolas Hulot le 22 juin 2011 à Bordeaux

"Gérard Collomb fait surtout référence aux " écologistes qui peuvent être plus modérés " auxquels Nicolas Hulot " saura parler ". Il devient ministre de la transition écologique et solidaire. Et elle devrait ravir les associations environnementales!

Les Verts a confiance dans les convictions et l'intégrité de Nicolas Hulot, mais son pari est périlleux. Que cela soit sous Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy ou encore François Hollande. Électron libre - "Mon plus grand trésor, c'est mon indépendance" - il a à l'évidence surmonté sa méfiance vis-à-vis de l'exercice du pouvoir. Il s'était ensuite présenté à la Primaire écologiste en 2011, mais avait été largement battu par Eva Joly. Il a été pendant trois ans "l'envoyé spécial pour la planète" de M. Hollande, dans la perspective de la Conférence de Paris sur le climat de 2015. Manière pour l'exécutif de signifier l'importance qu'il accorde aux question écologiques.

Depuis quelques jours, la polémique faisait rage.

Ni ministre de l'Environnement, ni ministre de l'Ecologie, ni ministre de l'Énergie... Pour lui, "ce qui est très important [.] c'est de rééquilibrer les choses" entre le nucléaire et les énergies renouvelables. Sauf qu'Édouard Philippe a d'ores-et-déjà préempté ce dossier.

Dans Libération, Nicolas Hulot évoquait en outre mi-avril la nécessité de "repositionner EDF (.) dans une trajectoire compatible avec celle de la transition énergétique". C'est aussi une façon de faire passer un message en amont des législatives.

C'est à coup sûr la plus belle prise d'Emmanuel Macron... "J'espère que cette nouvelle donne offrira un terreau fertile pour le construire enfin", précise-t-il dans son communiqué. Emmanuel Macron est allé chercher l'expertise, voire l'excellence. Avec le titre de ministre d'État en plus. Nicolas Hulot a toujours voulu dépasser les clivages traditionnels gauche-droite et a réussi, tant bien que mal, à dialoguer et travailler avec tout le monde. "Nous jugerons concrètement sur les actes et les arbitrages gouvernementaux sur des sujets comme la fermeture impérative de réacteurs nucléaires, le dossier Notre-Dame-des-Landes, le CETA ou la réduction de l'utilisation de pesticides", a ajouté le dirigeant.

Le nouveau ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, est un fervent opposant au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Ségolène Royal avait peu à peu perdu la main sur les dossiers de la restructuration de la filière nucléaire, sur l'augmentation de capital d'EDF ou encore sur la construction de deux réacteurs nucléaires EPR à Hinkley Point en Angleterre.

Est-ce la clé du pari de Monsieur Hulot en s'installant dans ses fonctions qu'il préfère dénommer de " ministère du futur "? "Je vais continuer le combat climatique, parce que c'est l'engagement de toute une vie ", prévient-elle. "Un travail formidable l'attend ", juge-t-elle.

Dernières nouvelles