Le président sortant Rohani en passe d'être réélu — Iran

En pourcentage, cela signifie que sur ces résultats partiels, Hassan Rohani a obtenu environ 57% des voix contre 38% pour Ebrahim Raissi. Il serait ainsi réélu dès le premier tour, rapporte la télévision publique iranienne. La télévision d'État a "félicité " Hassan Rohani pour sa réélection. Les résultats définitifs seront annoncés dans la journée de samedi, a-t-il ajouté. 41,2 millions d'Iraniens ont participé vendredi 19 mai à l'élection présidentielle, soit un taux de participation de 73%. Ce matin, le premier vice-président iranien, Es-Hagh Jahanghiri, devança l'annonce officielle pour féliciter Hassan Rohani de sa victoire. Élu en 2013, il a consacré la majeure partie de son premier mandat à la négociation de l'accord nucléaire avec six grandes puissances, dont les États-Unis, finalement conclu en juillet 2015.

Cet accord et la levée partielle des sanctions internationales n'ont pas permis d'attirer les investissements étrangers espérés et il n'y a pas eu d'impact direct sur la vie quotidienne des Iraniens qui restent durement frappés par le chômage: 12,5% de la population, 27% des jeunes.

Un pourcentage élevé lui donnerait les coudées plus franches et pourrait même lui permettre d'étendre cette ouverture à la société iranienne où les atteintes aux libertés restent nombreuses. C'est à cette période qu'il gagne son surnom de "cheikh diplomate ".

Deux autres candidats ont participé au scrutin, avec des scores marginaux. Mais la méfiance demeure entre Téhéran et Washington, qui ont rompu leurs relations diplomatiques peu après la révolution islamique en 1979. Elle s'est même accentuée depuis l'arrivée au pouvoir du président américain Donald Trump.

Dernières nouvelles