NDDL. Edouard Philippe : "Il y aura un médiateur"

Nicolas Hulot

Nicolas Hulot

Lors de sa passation de pouvoirs avec la ministre de l'Ecologie sortante Ségolène Royal, Nicolas Hulot a indiqué avoir conscience des possibles difficultés qu'il pourrait rencontrer. Rappelons que l'annonce de la composition du gouvernement avaient été reportée d'une journée, afin de procéder aux vérifications fiscales des ministres futurs.

Il faut dire que Nicolas Hulot avait notamment écrit dans Libération qu'il souhaitait "repositionner EDF dans une trajectoire compatible avec celle de la transition énergétique".

Elle réunit des personnalités de gauche, du centre, de droite et de la société civile. Jean-Louis Bal estime ainsi que " Nicolas Hulot est un homme de dialogue, comme Emmanuel Macron.

Plusieurs passations de pouvoirs se sont déroulées mercredi après-midi après l'annonce du nouveau gouvernement. Il décroche le ministère de la Justice. Il a quitté ce poste début 2016 et a refusé alors d'entrer au gouvernement de Manuel Valls.

Selon le SER, le programme du président Emmanuel Macron permettra aux énergies renouvelables "de poursuivre et accélérer leur déploiement" grâce à l'objectif d'un prix du carbone à 100 euros la tonne en 2030, au lancement de 26 gigawatts d'appels d'offres pour les énergies renouvelables électriques ou encore à la simplification des procédures. Longtemps agitateur d'idées, inlassable défenseur de la nature, écologiste pur et dur, il agissait dans l'ombre, avait d'excellents rapports avec les présidentes (Sarkozy puis Hollande), mais n'avait jamais osé se frotter au difficile rôle de ministre. Il avait en outre publié une tribune dans Le Monde le 29 avril dernier intitulée " Macron, un vote de raison, pas d'adhésion ". La nomination de Nicolas Hulot, à ce stade, n'y contribue aucunement.

Une refondation qui est très prégnante au niveau des candidats aux élections législatives et qui, malgré quelques couacs, symbolise d'abord le renouvellement même si le rassemblement est présent avec tout le spectre politique une nouvelle fois représenté (sauf évidemment les extrêmes) et des circonscriptions où il n'y aura pas de représentants de La République en marche et où se présenteront des hommes et des femmes de gauche et de droite qui ont décidé de se présenter sous la bannière de leur propre parti mais aussi de la majorité présidentielle. Il s'agit du ministère des Armées, confié à Sylvie Goulard.

Enfin, " la diversité", est peu représentée.

Nicolas Hulot au gouvernement, c'est un coup de génie d'Emmanuel Macron! La Guadeloupéenne Laura Flessel, 45 ans, ancienne championne olympique d'escrime a été nommé ministre des Sports.

Dernières nouvelles