Attentat Manchester : Emmanuel Macron a exprimé sa "compassion" et son "effroi"

Attentat à Manchester : le pire depuis 2005

Attentat Manchester : Emmanuel Macron a exprimé sa "compassion" et son "effroi"

On déplore au moins vingt-deux personnes mortes, dont des enfants, une soixantaine de victimes ont également été blessées.

Selon la police de Manchester, une puissante explosion a eu lieu dans le foyer de la Manchester Arena, une salle de 21.000 personnes, à la fin du concert de la chanteuse américaine Ariana Grande vers 22H30 (21H30 GMT) lundi. La salle était pleine d'enfants et d'adolescents, le public de la chanteuse. Les sources policières indiquent que l'auteur de l'attentat est un individu seul, encore non identifié. Il est mort en actionnant l'engin explosif qu'il portait.

"Je peux confirmer que l'assaillant est mort" dans l'attaque.

"La Grande Bretagne a vécu, lundi soir, une attaque meurtrière perpétrée de sang froid par un terroriste aveugle qui s'applique avec une barbarie et une violence inouïe à attenter à des vies humaines innocentes. C'est clairement un moment très préoccupant pour nous et nous faisons tout ce que nous pouvons avec les agences locales et nationales pour soutenir tous ceux qui ont été touchés".

A Manchester, la tension était palpable mardi.

Khalid Massood, un Britannique de 52 ans converti à l'islam, fonce dans la foule avec son véhicule sur le pont de Westminster, qui enjambe la Tamise face à Big Ben, avant de poignarder mortellement un policier devant le Parlement.

Mme May et son rival travailliste Jeremy Corbyn décident de "suspendre jusqu'à nouvel ordre" leur campagne en vue des élections législatives du 8 juin.

Cette attaque a été condamnée par la quasi-totalité des autorités politiques du monde.

Le président français a fait part dans la matinée de son "effroi" après cet attentat et a assuré qu'il poursuivrait "avec le gouvernement et les forces britanniques le combat contre le terrorisme".

La présidente de la Confédération Doris Leuthard a condamné mardi ce "terrible attentat".

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a quant à lui transmis ses "pensées" aux "victimes et à leurs familles".

Dernières nouvelles