JO 2024: Macron s'engage pour Paris

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron

Selon le patron de la commission, "la vision des Jeux fera la différence".

Paris a maintenant trois jours pour impressionner à son tour la commission d'évaluation qui se réunira ensuite fin juin pour rédiger son rapport qui sera publié le 5 juillet.

"Cela témoigne de (son) attachement. C'est un moment de rencontre important pour l'avenir", a expliqué Bernard Lapasset, le coprésident du comité de candidature Paris 2024 en référence à la prochaine rencontre avec le nouveau chef de l'Etat et les émissaires du CIO. Il a été un partisan fantastique pour notre candidature dès le départ. "Les membres du comité de candidature ont été très touchés par ce geste", a commenté un porte-parole du comité de candidature.

Guy Drut a pris à contre-pied Patrick Baumann, le président de la commission d'évaluation du CIO.

"On a démontré cette semaine que LA 2024 serait une partenaire idéal pour aider le mouvement olympique", a renchéri M. Wasserman, en référence à la crise illustrée par les retraits des candidatures de Boston, Hambourg, Rome et Budapest. Une inspection, après celle de Los Angeles ces derniers jours, qui débutera dans un contexte particulier, quelques heures avant la passation de pouvoir entre François Hollande et Emmanuel Macron.

A Paris, auditée de dimanche à mardi avec en point d'orgue le petit déjeuner à l'Elysée, Baumann a vu "de remarquables sites bâtis autour de monuments historiques d'une beauté extraordinaire". Il a constaté également "l'expertise, la motivation et la passion des équipes", le "soutien fort et solide des autorités publiques".

La star de l'athlétisme américain Allyson Felix ne prolongera pas sa carrière jusqu'en 2024 même si Los Angeles, sa ville de naissance où elle vit et s'entraîne toujours, devait obtenir l'organisation des JO-2024 face à Paris en septembre prochain. Après une conférence de presse, vendredi, qui ponctuera le programme de ces quatre journées, la commission d'évaluation du CIO mettra le cap sur Paris, où l'attendra une visite similaire dans la Capitale française dans le cadre de la candidature cette fois de Paris 2024.

Dernières nouvelles