L'attentat à Manchester revendiqué par l'état islamique

La police de Manchester a annoncé mardi qu'il y avait "des morts et des blessés" à la suite d'un "incident grave" survenu dans une salle de concerts à Manchester, dans l'ouest de l'Angleterre, sans plus de précision sur les causes de l'incident.

Le communiqué, publié par l'EI sur les réseaux sociaux, précise qu'un "des soldats du califat a placé une bombe dans la foule" lors du concert.

Exprimant la réaction de l'Algérie à l'attaque terroriste, perpétrée lundi soir à Manchester en faisant 22 morts et une cinquantaine de blessés, le porte-parole a ajouté: " En s'employant à faire régner la terreur, le terrorisme tente de faire peser une menace permanente sur la sécurité et la stabilité de nombreux pays et sociétés mettant à profit, pour la concrétisation de ses sinistres objectifs, des carences certaines en matière de coordination des efforts et de coopération au niveau régional et international".

Selon la Première ministre britannique Theresa May, "la police et les services de renseignement pensent connaître l'identité mais ne peuvent confirmer son nom à ce stade".

"Nous étions en train de quitter la salle après le concert d'Ariana Grande vers 22h30 (21h30 GMT) lorsqu'on a entendu un bang, comme une explosion, qui a paniqué tout le monde, et tout le monde essayait de fuir la salle", a raconté Majid Khan, 22 ans, à l'agence britannique Press Association.

"On a écouté la dernière chanson et soudain, il y a eu comme un flash avec un bang et puis de la fumée", a dit Gary Walker, de Leeds, venu avec sa femme pour attendre leur filles à la sortie du concert, sur la BBC.

" Ma maman m'a dit que c'était peut-être une explosion due au gaz, mais lorsqu'on a appris que c'était un attentat terroriste, j'ai eu très peur", a déclaré à l'AFP Grace Trippitt, 11 ans, qui a également assisté au concert avec sa mère.

La ministre de l'Intérieur Amber Rudd a dénoncé une "attaque barbare visant délibérément parmi les plus vulnérables de notre société: des jeunes et des enfants sortis pour aller voir un concert pop". Elle et son opposant Jeremy Corbyn ont par ailleurs tous deux assuré qu'ils suspendaient leur campagne électorale actuelle.

Dernières nouvelles