L'auteur de l'attentat aurait été identifié — Manchester

Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué mardi dans un communiqué l'attentat qui a fait au moins 22 morts et 59 blessés lundi soir à l'issue d'un concert pop à Manchester (ouest de l'Angleterre).

L'attentat de Manchester est le plus meurtrier à frapper le Royaume-Uni depuis la série d'attaques suicide ayant fait 56 morts, dont les quatre kamikazes, et 700 blessés dans les transports londoniens en juillet 2005. L'explosion a semé la panique dans la salle de concert mais aussi dehors, où des parents attendaient la sortie de leurs enfants.

Un grand cordon autour de la gare de Victoria et Manchester Arena restera en place " pendant un certain temps ", a-t-elle encore précisé, appelant " les gens à communiquer toute information concernant l'attaque à la police ". Il promet d'autres attaques.

" La police et les services de renseignement pensent connaître l'identité mais ne peuvent confirmer son nom à ce stade", a précisé Theresa May. La petite fille a été emportée par la puissante explosion qui a eu lieu vers 22H30 (21H30 GMT) à l'une des entrées de la Manchester Arena, une salle d'une capacité de 21.000 personnes, à la fin du concert de la chanteuse américaine de 23 ans.

La Première ministre Theresa May dénonce dans la nuit une "épouvantable attaque terroriste" et exprime sa sympathie aux victimes et à leurs familles. C'était le chaos complet. C'est juste tragique", a déclaré à l'AFP Stephanie Hill, venue assister au concert avec sa fille Kennedy. "Les gens tombaient les uns sur les autres dans l'escalier. "Il y avait des corps partout", a confié au Guardian Elena Semino, qui attendait sa fille de 17 ans au guichet de vente des billets lors de l'explosion et a elle-même été blessée.

Mme May et son rival travailliste Jeremy Corbyn décident de "suspendre jusqu'à nouvel ordre" leur campagne en vue des élections législatives du 8 juin. LKa police a par ailleurs annoncé avoir procédé à une "explosion contrôlée" dans le sud de Manchester, sans plus de précisions.

M. Walker a dit avoir été blessé au pied par un éclat de métal et sa femme a été blessée à l'estomac.

"Londres est aux côtés de Manchester, nos pensées vont aux morts et aux blessés", a tweeté le maire de Londres Sadiq Khan, dont la ville a été touchée par un attentat deux mois auparavant jour pour jour qui avait fait 5 morts. Le 22 mars, un citoyen britannique converti à l'islam, Khalid Masood, avait tué cinq personnes en fonçant dans la foule avec son véhicule avant de poignarder mortellement un policier avant d'être abattu près du Parlement. "Tellement de jeunes gens magnifiques, vivants et aimant la vie, assassinés par des losers malfaisants", a-t-il ajouté. Le président français Emmanuel Macron, a souligné sa "volonté de renforcer la coopération européenne" antiterroriste.

Dernières nouvelles