Le monde du sport renforce la sécurité en Angleterre — Attentat de Manchester

Attentat de Manchester: La police connaît l'identité du terroriste

Aoun condamne l'attentat de Manchester

Le groupe jihadiste menace également d'autres attaques. Vers 22h30 (21h30 GMT), Salman Abedi, un Britannique d'origine libyenne de 22 ans, se trouve à l'une des sortie de l'enceinte de 21.000 places lorsqu'il fait exploser "un engin artisanal", selon Ian Hopkins, commissaire de police de Manchester.

La police a annoncé l'arrestation au sud de Manchester d'un homme de 23 ans en lien avec l'attentat, sans donner plus de précisions.

Le profil de Salman Abedi, 22 ans, se précise à mesure que l'enquête progresse.

Un centre d'accueil a été installé au stade de football de Manchester City pour les victimes et leurs proches.

"Selon les informations préliminaires recueillies par notre Ambassade à Londres, aucune victime algérienne n'est à déplorer pour le moment dans l'attaque terroriste perpétrée lundi soir à Manchester", a indiqué le porte-parole, Abdelaziz Benali Cherif. "Les gens tombaient les uns sur les autres dans l'escalier". Ainsi qu'un couple polonais venu chercher ses filles, indemnes elles, à la fin du spectacle, selon Varsovie. "Nous avons dû retirer des clous de leurs bras et même du visage d'une petite fille", a-t-il précisé. Jusque-là, outre la Grande-Bretagne et la Belgique, les principaux pays ciblés par l'Etat islamique sont la France où une série d'attentats meurtriers ont eu lieu entre novembre 2015 et décembre 2016, tel celui contre le Bataclan qui avait fait plus de 90 morts, ainsi que l'Allemagne qui a connu l'horreur lors de l'attaque au camion bélier, voici quelques mois à peine.

La campagne en vue des élections législatives du 8 juin a été suspendue. Quatre autres hommes se trouvaient en garde à vue mercredi dont trois arrêtés dans la nuit au sud de Manchester, et un quatrième mardi. Une veillée s'est tenue en fin de journée, de nombreux habitants accrochant des messages aux réverbères et déposant fleurs et bougies. "Manchester a été atteinte, déchirée, mais comme on l'a vu aujourd'hui, on va surmonter ça ensemble", a-t-elle déclaré à l'AFP.

Dernières nouvelles