Wall Street finit en légère hausse, confirmant son allant

LE DOLLAR FAIBLE PEUT SERVIR DE NOUVEAU MOTEUR À WALL STREETLE DOLLAR FAIBLE PEUT SERVIR DE NOUVEAU MOTEUR À WALL STREET

LE DOLLAR FAIBLE PEUT SERVIR DE NOUVEAU MOTEUR À WALL STREETLE DOLLAR FAIBLE PEUT SERVIR DE NOUVEAU MOTEUR À WALL STREET

Le Dow Jones a pris 0,21% et le Nasdaq 0,08%. L'indice élargi S&P 500 avançait de 7,77 points, soit 0,33%, à 2.389,50 points.

"Le ton prudent du marché, à l'ouverture, ne sort en rien de l'ordinaire", a souligné dans une note Patrick O'Hare, de Briefing.

A part un bref trou d'air voici une semaine, les échanges sont dans l'ensemble très calmes à Wall Street ce mois-ci, les indices restant proches de records.

La banque centrale américaine s'était alors abstenue de resserrer sa politique monétaire pour la seconde fois de l'année et les investisseurs cherchent à savoir si elle compte relever ses taux lors de sa prochaine réunion, en juin.

"Ce serait surprenant que les minutes contiennent quoi que ce soit de bouleversant d'un point de vue concret", a relativisé M. O'Hare.

La "saison des trimestriels" touchant à sa fin aux Etats-Unis, les investisseurs seront plus attentifs que jamais à d'éventuelles nouvelles controverses politiques comme celles qui ont secoué Washington la semaine dernière, concernant notamment les soupçons de collusion entre des membres de l'équipe de campagne de Donald Trump et la Russie.

Auparavant, les marchés ont pris connaissance d'un recul plus marqué que prévu des reventes de logements en avril aux Etats-Unis.

Parmi les valeurs, Ford gagnait 1,38% à 11,02 dollars après avoir confirmé le départ de son PDG Mark Fields et annoncé son remplacement en interne par Jim Hackett alors que le deuxième constructeur automobile américain fait face à une chute de ses ventes et du cours de son action.

Agilent, fabricant d'instruments de mesure, prenait 4,99% à 58,88 dollars après avoir annoncé une hausse de ses ventes et, surtout, un bond de son bénéfice net au dernier trimestre.

Le laboratoire pharmaceutique Regeneron gagnait 0,17% à 461,79 dollars après avoir obtenu le feu vert de l'autorité américaine du médicament (FDA) pour commercialiser un traitement de la polyarthrite rhumatoïde, développé de concert avec le français Sanofi.

Le marché obligataire reculait légèrement, le rendement des bons du Trésor à 10 ans montant à 2,245%, contre 2,235% vendredi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,910%, contre 2,900%. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Dernières nouvelles