Attentat à Manchester: Le niveau d'alerte relevé au maximum au Royaume-Uni

'Il semble probable, possible, qu'il n'a pas agi seul, les services de renseignement et la police remontent par conséquent leurs pistes afin d'obtenir toutes les informations dont ils ont besoin pour assurer notre sécurité', a-t-elle dit au micro de la BBC.

"C'est quelqu'un qu'ils (les services de renseignement, ndlr) connaissaient", a déclaré Mme Rudd à la BBC à propos de l'auteur de l'attentat qui a fait 22 morts et 59 blessés lundi soir à Manchester (nord-ouest de l'Angleterre).

L'auteur de l'attentat est "sans doute" passé par la Syrie, a déclaré de son côté mercredi le ministre français de l'Intérieur Gérard Collomb.

De nombreuses personnes sont encore entre la vie et la mort, a indiqué le Premier ministre britannique, Theresa May, précisant que des enfants faisaient partie des victimes.

Une vingtaine de blessés touchés dans l'attentat suicide commis lundi soir à Manchester sont toujours dans un état critique, a de plus annoncé mercredi matin sur Sky News un responsable des services de santé.

Des soldats s'apprêtaient mercredi à se déployer en mission de surveillance sur des lieux sensibles dans les villes et pourraient aussi patrouiller dans des gares ou des aéroports, des concerts et des événements sportifs. Des images diffusées sur les réseaux sociaux montrent des scènes de panique à l'intérieur de la salle de concerts Arena, où se produisait la chanteuse américaine Ariana Grande.

Au total, quatre personnes ont été privées de liberté jusqu'à présent.

Dernières nouvelles