Education : le gouvernement demande aux universités privées de " reconsidérer leur position "

Forum de l'Etudiant Guinéen: Incertitude autour de la participation des universités privées

Guinée : plus de 25.000 étudiants "sevrés" de cours (les raisons…)

Cette fermeture qui a surpris plus d'un étudiant fait suite à une grèves des institutions d'enseignement privées de la place qui réclament au gouvernement le payement de la subvention en faveur des boursiers de l'Etat inscrits chez elles.

A l'unanimité, les fondateurs se sont entendus sur la suspension des cours dans toutes les universités privées à compter de ce mardi 23 mai 2017 jusqu'à nouvel ordre.

C'est la deuxième fois cette année que les cours sont suspendus dans les universités privées après celle de février 2017 qui concernait tous le système éducatif.

Au sortir de leur assemblée générale vendredi 19 mai à l'Université Nongo Conakry (UNC), les promoteurs d'institutions d'enseignement supérieur privé ont fait sortir un communiqué pour signifier leurs griefs contre les autorités en chargé de l'éducation supérieure.

Le département de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique rappelle que, conformément au contrat liant les différentes parties, tout différend devrait être résolu selon l'article 10 dudit contrat.

Par conséquent, le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique déplore le non-respect de cette procédure alors même que des assurances ont été données pour le paiement des bourses d'études du deuxième semestre 2017 dans les délais impartis (en Juin 2017) selon le contrat liant les différentes parties.

Le Ministère reste toujours ouvert au dialogue et à la concertation avec l'ensemble de ses partenaires de l'université guinéenne.

Dernières nouvelles