Les enquêteurs sur la piste d'un réseau — Attentat de Manchester

La ville de Tel Aviv rend hommage aux victimes de l'attentat de Manchester Mairie de Tel Aviv- Twitter

La ville de Tel Aviv rend hommage aux victimes de l'attentat de Manchester Mairie de Tel Aviv- Twitter

Le père et l'un des frères du jeune homme ont été arrêtés en Libye.

L'un des frères de Salman Abedi a été arrêté en Libye, au domicile familial de Tripoli, indique un proche sous couvert d'anonymat à l'AFP.

Deux membres de la famille de Salman Abedi ont été interpellés dans le cadre de l'enquête sur l'attentat qui a fait 22 morts lundi soir à Manchester.

D'après des informations recueillies parThe New York Times, qui cite les autorités britanniques, "il semblerait que le kamikaze portait un explosif puissant dans un étui en métal léger caché dans une veste noire ou un sac à dos bleu et qu'il tenait un petit détonateur dans la main gauche".

Ariana Grande s'était dite "brisée" par l'attentat.

Des soldats s'apprêtaient mercredi à se déployer en mission de surveillance sur des lieux sensibles dans les villes.

Déjà, dans cette matinée du 24 mai, trois hommes "en lien" avec l'attentat ont été arrêtés à Manchester. Plus tôt, elle avait arrêté dans la grande banlieue de Manchester, un autre suspect.

"L'attentat revendiqué par le groupe Etat islamique (EI) était " plus élaboré " que d'autres et " il semble probable " que l'assaillant n'a " pas agi seul ", avait expliqué la ministre de l'Intérieur Amber Rudd.

Le rôle (ou non) des cinq personnes arrêtées depuis lundi soir, dont le grand frère du principal suspect, Ismaïl, 23 ans, n'est pas clair. Loyale au GNA, elle fait office de police à Tripoli et pourchasse à la fois les trafiquants (drogue, alcool) et les personnes soupçonnées d'appartenir au groupe EI.

Une perquisition a été menée dans leur maison de ce quartier pavillonnaire, où peu se souviennent de ce jeune homme "discret" et "réservé".

Plusieurs stations de métro ont été fermées ponctuellement à Manchester, pour faciliter le travail de la police, qui a mené plusieurs perquisitions.

Devant la mosquée de Didsbury, fréquentée par le kamikaze, un responsable, Fawzi Haffar, a affirmé que "cet acte lâche" n'avait "pas sa place dans (sa) religion".

Les attentats se sont multipliés ces derniers mois en Europe alors que l'EI subit de lourdes pertes militaires en Irak et en Syrie.

"Le bilan pourrait s'aggraver, car 59 personnes sont toujours hospitalisées et certaines se trouvent dans un état critique".

Nick Lewis, père d'une collégienne grièvement blessée, a décrit près de dix heures de chirurgie: sa fille Freya "a été recousue, percée, ressoudée et ré-assemblée sous des pansements. La pente va être longue à remonter mais on s'y met".

Tous les morts ont été identifiés et leurs proches prévenus, selon la police, précisant qu'un officier de police se trouvait parmi eux.

Une minute de silence sera observée dans tout le Royaume-Uni jeudi à 11H00 (10H00 GMT), jour où la campagne pour les élections législatives du 8 juin va reprendre.

La relève de la garde devant le palais de Buckingham, grande attraction pour les touristes, a été annulée, tout comme la parade pour le titre du club de football de Chelsea prévue dimanche près du stade londonien.

Manchester United devait malgré tout disputer mercredi soir, avec un brassard noir, la finale de l'Europa League à Stockholm. Selon la Première ministre britannique, Theresa May, la police et les services de renseignement pensent connaître l'identité de l'auteur.

Dernières nouvelles