Bruxelles: un premier tête-à-tête attendu entre Trump et Macron

GB la police enquête sur un réseau le kamikaze connu du renseignement

Bruxelles: un premier tête-à-tête attendu entre Trump et Macron

Au nouveau siège de l'Alliance, un immense bâtiment gris dont la forme évoque deux mains croisées, synonyme du lien transatlantique, la chancelière allemande Angela Merkel et le président Trump dévoileront tour à tour un morceau du Mur de Berlin et un débris du World Trade Center, en souvenir des attentats du 11 septembre 2001 et de la "lutte commune contre le terrorisme".M. Trump va profiter du dîner à huis clos avec ses partenaires pour leur demander de mettre la main à la poche pour augmenter leurs dépenses militaires et atteindre l'objectif, fixé en 2014, d'un budget défense équivalant à 2% du produit intérieur brut d'ici 2024.Les Alliés, qui craignent par dessus tout un désengagement américain, affichent leur volontarisme.

Après avoir demandé à ses homologues de l'Alliance de respecter "un moment de silence " en hommage aux victimes de l'attentat de Manchester, Donald Trump est de suite entré dans le vif du sujet en dénonçant les pays de l'Otan "qui doivent d'énormes sommes d'argent ".

Avant son déjeuner avec M. Trump, le président Macron avait rencontré le Premier ministre Charles Michel au Palais d'Egmont.

"Le président du Conseil européen Donald Tusk a toutefois reconnu que l'UE et l'administration Trump avaient des vues divergentes sur plusieurs sujets, dont les relations avec la Russie et la lutte contre le réchauffement climatique".

" Mais certaines questions demeurent ouvertes comme le climat et le commerce".

Défendant " les valeurs fondamentales occidentales, comme la paix, les droits de l'Homme, le respect pour la dignité humaine ", M. Tusk a estimé que "la plus grande tâche aujourd'hui " pour les États-Unis et l'Europe est "la consolidation du monde libre tout entier autour de ces valeurs, et pas seulement d'intérêts ".

Le président américain Donald Trump a été reçu ce jeudi 25 mai 2017 à Bruxelles par les présidents du Conseil et de la Commission européenne, Donald Tusk et Jean-Claude Juncker, pour sa première rencontre cet après-midi avec les dirigeants de l'Union européenne, dont le nouveau président français Emmanuel Macron.

Melania Trump était également sur le perron de l'ambassade pour recevoir le nouveau président français. À l'issue de la rencontre, lors d'une conférence de presse, Emmanuel Macron a demandé à Washington d'éviter toute "décision précipitée " à ce sujet.

Donald Trump retrouvera Emmanuel Macron avant un sommet de l'Otan pour un "long" déjeuner de travail.

Mercredi, l'avion présidentiel " Air Force One " de Donald Trump s'était posé à Bruxelles, placée sous haute sécurité, une ville qu'il qualifia de "trou à rat ".

Dernières nouvelles