Manchester : l'auteur était animé par un " désir de vengeance "

Né à Manchester de parents libyens ayant fui le régime de Mouammar Kadhafi, il s'était rendu en Libye récemment avant de regagner la Grande-Bretagne quatre jours avant l'attentat. Le petit frère a-t-il été complice?

Abedi était connu des services de renseignement britanniques et "appartenait au groupe Etat islamique", a dit son jeune frère Hachem, arrêté mardi en Libye et interrogé par les services libyens.

Ce jeudi, deux hommes ont été arrêtés au matin dans la région de Manchester "en lien" avec l'attentat de lundi, tandis qu'une femme interpellée mercredi a été libérée sans inculpation, a annoncé la police britannique.

Le chef de la police de Manchester, Ian Hopkins, a dit que l'enquête portait "clairement" sur un réseau autour du kamikaze.

09h33/ La police antiterroriste britannique a regretté jeudi la "divulgation non autorisée" d'informations notamment aux Etats-Unis sur l'attentat contre un concert lundi à Manchester, jugeant que cela "nuisait" à l'enquête. Hachem Abedi, âgé de 20 ans, a "admis qu'il se trouvait [au Royaume-Uni] durant la période de préparation de l'attentat", ajoute la même source. L'attentat était "plus élaboré" que d'autres et "il semble probable" que l'assaillant n'a "pas agi seul", avait expliqué Amber Rudd.

Le frère et le père de Salman Abedi ont été arrêtés à Tripoli, la capitale libyenne.

Mercredi, c'est le père de l'auteur présumé de l'attentat, Ramadan Abedi, qui a été arrêté à son domicile, à Tripoli, a indiqué à l'AFP un porte-parole de la Force de dissuasion, Ahmed Ben Salem.

Selon des sources de sécurité citées par le journal The Independent, l'explosif contenait du peroxyde d'hydrogène, un composé chimique entrant dans la fabrication du TATP, une poudre blanche explosive utilisée dans les attentats de Bruxelles en mars 2016. En le revendiquant, l'EI a menacé de perpétrer d'autres attaques. Une autre victime à avoir été identifiée, par son école, est une jeune fille de 18 ans, Georgina Callander. La plus jeune a huit ans et la plus âgée 47 ans. Deux mères de famille venues récupérer leurs filles ont été tuées par l'explosion, Alison Howes, 45 ans, et Lisa Lees, 47 ans.

Des témoins cités par des médias britanniques ont évoqué une "déflagration " à la fin du concert, alors que les lumières venaient de se rallumer et que les spectateurs se dirigeaient vers la sortie.

Le leader travailliste Jeremy Corbyn a souligné le lien entre la politique étrangère du Royaume-Uni et les attentats - une référence aux engagements militaires en Irak et en Afghanistan, ainsi qu'aux frappes menées en Syrie, auxquels il s'est toujours opposé. En juillet 2005, une série d'attentats suicide revendiqués par un groupe se réclamant d'Al-Qaïda avaient fait 56 morts, dont les quatre kamikazes, et 700 blessés dans les transports londoniens.

"En raison des événements tragiques à Manchester, la tournée +Dangerous Woman+ avec Ariana Grande est interrompue jusqu'à ce que nous puissions mieux évaluer la situation et rendre nous-mêmes hommage à ceux qui sont morts", ont écrit ses représentants dans un communiqué.

Dernières nouvelles