Manchester. Deux nouvelles arrestations

Attentat de Manchester: deux nouvelles arrestations

Voici ce que l'on sait ce jeudi matin:

Un homme de 25 ans a été arrêté dimanche dans le quartier d'Old Trafford, à l'est de Manchester. Une perquisition a également été menée à Moss Side, un quartier au sud de la ville.

Ces arrestations portent à 14 le nombre de suspects en garde à vue au Royaume-Uni, tandis que le père et l'un des frères du kamikaze ont été arrêtés en Libye.

Samedi soir, la police avait lancé un appel à témoin, publiant deux photos de Salman Abedi, issues d'images de vidéo-surveillance, le montrant le soir de l'attaque. Le jeune homme de 22 ans y apparaît en jean, casquette sombre et sac à dos. Les enquêteurs cherchent notamment à retracer tous ses faits et gestes depuis son retour de Libye, le 18 mai. La police allemande a, elle, signalé qu'il avait fait escale à Dusseldorf à ce moment-là.

L'attaque a été revendiquée par le groupe djihadiste Etat islamique (EI).

L'attentat avait été perpétré lundi soir par un kamikaze, Salman Abedi, un Britannique d'origine libyenne.

Le gouvernement britannique, a dit Amber Rudd, progresse dans ses discussions avec les sociétés de l'internet pour qu'elles empêchent la diffusion de messages extrémistes et la communication entre islamistes via des messageries cryptées.

La Première ministre britannique Theresa May a expliqué que les avancées de l'enquête ont incité les spécialistes du renseignement à abaisser le niveau d'alerte de "critique" à "sévère", estimant qu'un attentat n'était plus imminent.

Les enquêteurs britanniques poursuivaient aussi dimanche leur enquête avec un appel à témoin et la publication de photos de son auteur, tandis que la ville organisait son traditionnel semi-marathon sous haute surveillance.

La manifestation a fait l'objet d'un important dispositif de sécurité. Cela signifie qu'un attentat est 'très probable' mais non plus 'imminent'.

Le long du parcours, de nombreux habitants ont pris place pour encourager bruyamment les coureurs et afficher leur attachement à leur ville, a pu constater une journaliste de l'AFP.

La lutte contre le terrorisme devrait occuper une bonne part du débat télévisé lundi soir auquel participent Theresa May et le chef de l'opposition travailliste Jeremy Corbyn, qui seront interrogés par le public.

L'attentat de Manchester a mis la question de la sécurité au coeur de la campagne électorale des législatives du 8 juin, qui a repris vendredi après avoir été suspendue pendant trois jours. Les forces de l'ordre et les secours ont reçu un hommage au départ de la course, où une minute de silence a été observée.

Dernières nouvelles