Le HCR appelle l'Algérie et le Maroc à régler le problème des

Le HCR appelle l'Algérie et le Maroc à régler le problème des

Le HCR appelle le Maroc et l'Algérie à agir pour des réfugiés coincés à la frontière

Dans un communiqué publié ce mardi, le Haut-commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) se dit "profondément préoccupé par la détérioration rapide des conditions" du groupe de réfugiés syriens bloqués depuis plusieurs semaines à la frontière entre le Maroc et l'Algérie, près de Figuig.

Les deux gouvernements doivent agir rapidement pour faciliter le passage immédiat et sécurisé des quarante et un réfugiés syriens vulnérables - dont des enfants, des bébés et des femmes, y compris au moins une femme enceinte ayant d'urgence besoin d'une césarienne. "C'est une question de vie et de mort pour cette femme et son enfant à naître ".

Le HCR propose même ses services aux deux pays "afin de faire cesser cette situation dangereuse et intenable pour ces réfugiés syriens désespérés et actuellement bloqués".

L'Agence des Nations unies pour les réfugiés a exprimé sa préoccupation concernant le sort des 41 Syriens coincés à la frontière algéro-marocaine depuis le 17 avril dernier.

Le HCR demande toutefois des mesures pour mettre le groupe en sécurité et se tient prêt à offrir ses bons offices pour coordonner cette évacuation vitale.

Dernières nouvelles