Macron dénonce "l'erreur" de Trump — Climat

Un immense bras d'honneur à la face de la planète.

"Il (le président américain) n'aime pas Paris".

"Nous (.) prenons connaissance avec regret de la décision des Etats-Unis" de sortir de cet accord, indiquent dans un communiqué le président français Emmanuel Macron, la chancelière allemande Angela Merkel et le premier ministre italien Paolo Gentiloni. Cette décision a aussitôt suscité une large réprobation, à commencer au sein des États-Unis. Donald Trump a décidé de retirer son pays de l'accord de Paris sur le climat, entraînant consternation et colère dans le monde entier.

Un message très fort a été délivré par le président français pour résoudre urgemment les problèmes écologiques. "Ne vous trompez pas". Vous devez rester confiants, nous allons réussir, car nous sommes entièrement impliqués, car où que nous vivions, qui que nous soyons, nous partageons tous la même responsabilité: " Make our planet great again".

Le Français Laurent Fabius, qui avait présidé la COP21 à Paris, a pour sa part dénoncé 'une faute honteuse et une erreur majeure', soutenue par 'un lot de mensonges'. Le discours de Donald Trump est "un lot de mensonges ", a-t-il tempêté, "et la seule réaction est la mobilisation mondiale ".

Alors que Donald Trump, connu pour ses positions de climato-sceptique tient à favoriser les énergies fossiles, Elon Musk croit quant à lui au développement des énergies renouvelables grâce notamment aux panneaux solaires. Les réactions ne se sont pas faites attendre.

William Peduto assure qu'il est de son devoir de se battre pour le maintien de l'Accord de Paris, à l'instar d'une multitude de maires aux États-Unis. Les Etats de New York, Californie et Washington ont annoncé qu'ils formaient une " alliance pour le climat ".

Même les patrons de multinationales américaines s'en prennent à la décision de Donald Trump. "On ne peut pas arrêter l'action concernant le climat", pas plus que le changement climatique est indéniable, a souligné le secrétaire général des Nations-Unies Antonio Gutteres. "L'industrie doit montrer l'exemple et ne pas être dépendante du gouvernement".

Donald Trump a annoncé hier qu'il se retirait de l'Accord de Paris, qui vise à lutter contre les changements climatiques. D'autres personnalités ont quitté le navire dont Rober Iger, le PDG de la Walt Disney Company. Le chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson a de son côté estimé que les Etats-Unis poursuivront leurs efforts pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Dernières nouvelles