"Une déclaration de nationalisme décomplexée" de Donald Trump — Accord de Paris

Elon Musk, fondateur de Tesla et SpaceX, ainsi que Bob Iger, le PDG de Disney, ont remis leur démission au Président.

Donald Trump avait entretenu le suspense ces derniers jours mais en réalité la messe était dite depuis longtemps.

"J'estime que les Etats-Unis devraient se trouver à l'avant-garde". "Je quitte les conseils présidentiels".

Interrogé pour énième fois sur la position du 45e président des Etats-Unis sur le réchauffement climatique qu'il par le passé qualifié de "canular", son porte-parole Sean Spicer a esquivé: "Je n'ai pas eu l'occasion d'avoir cette discussion avec lui". "Quitter l'Accord de Paris ne sert ni les Etats-Unis ni le monde". Cependant, a pris soin de préciser M. Trump, les Etats-Unis cessent "dès aujourd'hui" son application.

"Monsieur Macron a clairement fait comprendre qu'il n'était pas une bonne poire et qu'il ne craignait pas de parler avec force", écrivait le quotidien américain, s'attardant en particulier sur son entrevue avec Vladimir Poutine à Versailles.
Le Times of India rappelle que les États-Unis ont "produit un sixième des émissions mondiales de CO2 en 2015 (.), plus que les 28 pays européens réunis".

Bien sûr, Lloyd Blankfein ne parle pas au nom de tous ses associés: Gary Cohn, ancien président de Goldman Sachs, est désormais l'un des principaux conseillers économiques de Donald Trump, et faisait partie des personnes qui applaudissaient le discours du président, hier. Je suis déçu par la décision sur l'accord de Paris.

Consensus scientifique autour du réchauffement climatique. L'accord prévoit que ces objectifs soient révisés. Les rapports de Donald Trump avec la Silicon Valley n'étaient pas au beau fixe depuis le début de son mandat, mais cette décision risque fort d'aggraver la situation. Parmi elles, le président russe Vladimir Poutine s'est refusé à "condamner" son homologue américain, plaidant pour un "travail en commun" avec les Etats-Unis. Ajoutant qu'il ne pouvait pas "en conscience, soutenir un accord qui punit les Etats-Unis". En effet, par cette décision idéologique visant à flatter les lobbies de l'industrie de l'énergie fossile, les Etats-Unis deviennent le 3 membre du cercle très fermé des non-signataires de l'accord avec... la Syrie et le Nicaragua.

Au-delà de la secousse que représente cette annonce, l'inquiétude est réelle concernant les financements, tant pour la Convention climat de l'ONU (23% du budget apportés par les Américains) et l'aide internationale aux pays les plus pauvres, à l'instar du Fonds vert. Il a noté placer " Pittsburgh avant Paris "; une déclaration qui a fait réagir le maire de Pittsburgh, Bill Peduto, qui ne partage pas vraiment cet avis: " Je peux vous assurer que nous suivrons les lignes directrices de l'Accord de Paris pour notre population, notre économie, et notre avenir", a-t-il ainsi déclaré sur Twitter. 197 pays, dont l'Union européenne, s'engagent à tout faire pour maintenir la hausse de température globale sous le seuil de deux degrés à la fin du siècle.

Pour ce faire, la France se doit d'être exemplaire.

" Lire aussi - Le patron de l'Agence pour l'environnement américaine veut "sortir" de l'accord de Paris". La totalité de la lettre est disponible en anglais sur le site de Buzzfeed.

Dernières nouvelles