Le film des événements de l'attentat meurtrier à Londres

Ils portent des vestes avec ce qui ressemble à une ceinture explosive, qui s'avèreront fausses, afin de paniquer davantage la foule. "Il s'agit de la troisième attaque terroriste au cours des trois derniers mois en Angleterre". Les partis politiques ont annoncé dimanche suspendre pour la journée leur campagne nationale pour les législatives.

Le commissaire adjoint Mark Rowley, du Metropolitan Police Service, avait indiqué plutôt que les trois assaillants ont conduit leur camionnette du London Bridge au marché couvert voisin de Borough Market, où ils l'ont abandonné. A Borough Market, elle évoque plusieurs coups de couteaux, sans donner plus d'informations. Ils ont été abattus par la police.

Les services ambulanciers ont aussi soigné des blessés plus légers sur les lieux de l'attentat. L'attentat, qui n'avait pas été revendiqué dimanche midi, s'est produit quelques minutes après la fin de la finale de la Ligue des champions de football, dans un quartier où beaucoup de spectateurs s'étaient rassemblés pour suivre le match dans les bars.

Parmi les blessés figurent quatre Français, dont un grièvement touché, a annoncé le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian. Un Australien a également été blessé. La président Emmanuel Macron a tenu à adresser "la solidarité de la France, qui continuera de toutes ses forces à lutter contre le terrorisme aux côtés du Royaume-Uni et de tous les pays concernés".

Auparavant, sans mentionner en particulier l'attaque de Londres, le président américain a affirmé sur Twitter: "Nous devons être intelligents, vigilants et fermes (.) Nous avons besoin du décret migratoire, comme niveau supplémentaire de sécurité".

Vladimir Poutine, le président russe, a lui décrit l'attaque comme "un crime choquant par sa cruauté et son cynisme".

22H10. Les premiers policiers arrivent sur place, d'après le maire de Londres Sadiq Khan. "Nous prions pour les victimes et les familles" a ajouté le Pape.

M. Khan a précisé qu'il participerait dans la matinée à une réunion d'urgence du gouvernement pour faire le point sur l'attaque. Le 22 mars, un attentat a été perpétré au cœur de Londres devant le parlement de Westminster, tuant cinq personnes plus l'assaillant, et blessant au moins cinquante autres.

La campagne avait déjà été suspendue après l'attentat qui avait fait 22 morts lors d'un concert à Manchester le 22 mai.

Le niveau d'alerte terroriste au Royaume-Uni est au niveau "critique", soit celui d'un attentat "hautement probable".

Dernières nouvelles