La Journée de solidarité devrait rapporter 2,37 milliards d'euros — Pentecôte

Caisse Nationale de Solidarité pour l'Autonomie

Caisse Nationale de Solidarité pour l'Autonomie

La journée de solidarité créée en 2004 pour financer une meilleure prise en charge des personnes âgées et handicapées, et initialement fixée au lundi de Pentecôte, devrait rapporter 2,367 milliards d'euros cette année, après 2,293 milliards en 2016, selon la CNSA, chargée de sa gestion. Les professions libérales ne sont eux pas concernées par cette journée de solidarité.

Cette année encore, qu'elle soit de Pentecôte ou pas, cette journée de solidarité poursuivra son œuvre, mais sous surveillance syndicale.

Lundi de Pentecôte, un jour férié pour les uns, travaillé pour les autres, mais une journée de solidarité pour tout le monde. Certains suppriment un jour de congé ou de RTT, d'autres offrent cette journée à leurs salariés. En résumé: ce jour-là, les salariés travaillaient sans être rémunérés et les entreprises s'acquittaient d'une contribution (0,3% de la masse salariale) reversée à la CNSA (Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie). Les revenus du capital, à l'exception de l'épargne populaire, sont également soumis à cette contribution de solidarité autonomie (CSA), à hauteur de 0,3%. Pourquoi? Gazette Live fait le point sur les règles en vigueur pour ce lundi de Pentecôte. En 2017, l'intégralité des recettes de Casa seront versées à la CNSA: 453,7 millions d'euros pour revaloriser l'APA à domicile, c'est-à-dire augmenter le nombre d'heures d'aide à domicile pour les personnes âgées qui en ont le plus besoin; 180 millions d'euros pour des actions de prévention de la perte d'autonomie; 6 millions d'euros pour renforcer l'accompagnement des proches aidants de personnes âgées en perte d'autonomie et soutenir le développement de l'accueil familial; 6 millions d'euros pour renforcer l'accompagnement des proches aidants de personnes âgées en perte d'autonomie et soutenir le développement de l'accueil familial. Depuis 2004, 28 milliards d'euros ont été collectés.

Au 31 décembre 2015, 1,265 million de personnes bénéficiaient de l'allocation personnalisée d'autonomie, selon les chiffres du service de statistiques du ministère de la Santé (Drees).

Le 30 juin 2004 est ainsi promulguée une loi instaurant une "Journée de solidarité": les salariés ne sont pas rémunérés lors de cette journée de travail.

Pour la CFTC, "il est indispensable qu'un effort financier important soit fait au profit des personnes dépendantes et handicapées, encore faut-il que cet effort soit justement réparti et organisé". Il rappelle dans un communiqué que la CFTC est "fondamentalement attachée au principe "tout travail mérite salaire".

Dernières nouvelles