Le futur Premier ministre est jeune, métis, homosexuel — Révolution en Irlande

Le futur Premier ministre est jeune, métis, homosexuel — Révolution en Irlande

Le futur Premier ministre est jeune, métis, homosexuel — Révolution en Irlande

Le prochain Premier ministre irlandais, Leo Varadkar, illustre la métamorphose de la très catholique et conservatrice société irlandaise: il est métis, né d'un père indien et d'une mère irlandaise, homosexuel et jeune (38 ans). Elu Premier ministre en 2011, Enda Kenny, 66 ans, avait été réélu en mai 2016 après plus de deux mois de blocage.

"Si mon élection montre quelque chose, c'est que les préjugés n'ont pas de prise dans cette République".

Le nouveau chef deviendra fort probablement le premier ministre de la coalition gouvernementale de l'Irlande. Le Fine Gael (centre-droit) l'a désigné vendredi 2 juin 2017 pour prendre la tête du parti. Sauf imprévu, il sera intronisé lors de la prochaine réunion du Parlement, le 13 juin.

"Certains dans le parti le voient 'plus comme un Trump que comme un Trudeau'", poursuit l'Independent en référence au président américain Donald Trump et au jeune Premier ministre libéral canadien Justin Trudeau. Le divorce n'a été autorisé dans le pays qu'en début des années 90. Leo Varadkar refuse cependant d'être réduit à ce rôle de pionnier. "Mais aucun de ces termes ne me définit en tant que tel", expliquait-il au moment de son coming-out.

Elu député en 2007 avant d'occuper plusieurs postes de ministre, Leo Varadkar a connu une ascension météorique.

Premier ministre, Leo Varadkar ne devrait toutefois pas déroger à la politique de rigueur mené par son prédecesseur.

Né d'un père immigré indien, médecin originaire de Bombay et d'une mère irlandaise infirmière, Leo Varadkar a grandi avec ses deux sœurs aînées à Dublin. Médecin généraliste, il attrape rapidement le virus de la politique, devenant conseiller municipal à 25 ans avant de faire son entrée au parlement en 2007 avant même de devenir trentenaire.

En 2015, il a fait campagne en faveur du mariage entre partenaires du même sexe, gay, et d'un assouplissement des lois sur l'avortement, tout en défendant, comme la majorité du Fine Gael, des mesures d'austérité économique. Il pourrait profiter de l'élan pour convoquer de nouvelles élections législatives afin de tenter de renforcer la représentation de son parti au gouvernement.

Dernières nouvelles