Erdogan critique les sanctions contre le Qatar, veut "développer" les relations

Une vue générale de Doha le 24 novembre 2015

Une vue générale de Doha le 24 novembre

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a eu plusieurs entretiens téléphoniques bilatéraux lundi pour tenter d'apaiser la crise diplomatique sans précédent qui a éclaté entre le Qatar et les autres pays du Golfe, selon le vice-Premier ministre Numan Kurtulmus. "Nous allons poursuivre et développer nos relations avec le Qatar, comme avec tous nos amis qui nous ont soutenus dans les moments les plus difficiles, notamment le putsch du 15 juillet" dernier.

La Turquie, qui entretient des rapports étroits avec les monarchies du Golfe, a elle appelé au dialogue et s'est déclarée prête à y aider.

"Les efforts en vue d'isoler le Qatar (...) ne permettront de résoudre aucun problème de quelque manière que ce soit", a déclaré M. Erdogan, qui a loué le "sang-froid" et l'"approche constructive" de Doha. "Et bien sûr, nous fournirons tout type de soutien pour que la situation revienne à la normale", a-t-il ajouté.

Dernières nouvelles