La police confirme l'identité du troisième assaillant — Attentat de Londres

Khuram Shazad Butt Rachid Redouane and Youssef Zaghba Metropolitan Police

Khuram Shazad Butt Rachid Redouane and Youssef Zaghba Metropolitan Police

Selon le quotidien italien Corriere della Sera, Youssef Zaghba avait été bloqué en 2016 à l'aéroport de Bologne alors qu'il tentait de se rendre en Syrie et les autorités italiennes avaient informé le Royaume-Uni de ses déplacements. Cette arrestation intervient alors que les interrogations grandissent sur l'efficacité des services de sécurité: deux des trois auteurs de l'attentat de Londres, l'Italo-Marocain Youssef Z.et le Britannique d'origine pakistanaise Khuram B., avaient été signalés aux autorités. Qui est Youssef Zaghba? "Puis il s'est rétracté", a expliqué le procureur Amato à la radio.

A l'époque, "il m'avait montré des vidéos sur la Syrie. Il n'y avait pas d'éléments de preuve qu'il soit un terroriste", a-t-il insisté. Il a été poignardé par un des assaillants alors qu'il travaillait en terrasse, selon son père.

Les parents du jeune homme ont aussi essayé: "Nous avons toujours contrôlé ses amis et vérifié qu'il ne se fie pas aux mauvaises personnes. Mais il avait internet et de là tout arrive", s'est désolée sa mère dans les colonnes de L'Espresso.

"Ni en Italie, ni au Maroc, où il étudiait l'informatique à l'Université de Fez, il ne s'était jamais laissé entraîner par quiconque", a-t-elle ajouté, estimant qu'il avait "fréquenté les mauvaises personnes" dans ce quartier de l'est de Londres où il était installé et qu'elle n'aimait pas.

La police britannique a annoncé mardi avoir identifié le troisième assaillant impliqué dans l'attaque terroriste survenue samedi sur le London Bridge et à Borough Market à Londres.

Mardi matin, sa mère a reçu la visite des policiers dont elle avait fait la connaissance lors de l'incident de Bologne, et ce sont eux qui luit ont fait part de sa mort. Mais "je promets de consacrer ma vie à faire en sorte que cela n'arrive plus (.), en enseignant le véritable islam aux gens, en cherchant à convaincre les familles de remplir le vide qui peut affecter leurs fils".

"Je me rends compte que demander pardon ne veut rien dire", a expliqué Valeria.

Dernières nouvelles