Perquisitions et arrestations en série — Attaque de Londres

Le maire de Londres Sadiq Khan, critiqué par Donald Trump après l'attentat de Londres a estimé mardi que le Royaume Uni ne devrait pas honorer l'invitation faite au président américain d'effectuer une visite d'Etat au cours de l'année

Perquisitions et arrestations en série — Attaque de Londres

Mardi, un homme de 27 ans avait été arrêté dans la quartier de Barking.

D'après Sky News, la police, lourdement armée, a perquisitionné dimanche au domicile d'un des trois auteurs de l'attaque.

Amaq évoque un commando de combattants qui a accompli l'attaque en deux temps: d'abord en fonçant à bord d'une camionnette blanche dans la foule qui déambulait sur le pont de Londres avant que trois individus n'attaquent des passants à coups de couteaux et de machettes au Borough Market.

La priorité des enquêteurs est de s'assurer que les trois suspects abattus n'aient pas des complices prêts à agir.

Leurs identités n'étaient pas publiques mais la police a assuré dans un communiqué qu'elles seraient dévoilées dès que ce sera "opérationnellement possible".

Le drame a éclaté vers 22H00 heure locale quand venait de s'achever la finale de la Ligue des champions de football, qu'un public nombreux était allé regarder dans les pubs de Borough Market, un quartier branché de la rive sud de la Tamise. 'Ils ont renversé des tas de gens', a témoigné à la radio un chauffeur de taxi.

Ils portaient de faux gilets explosifs pour accentuer la panique.

Malgré l'intervention rapide de la police, qui a abattu les trois hommes huit minutes après avoir été alertée, le bilan est lourd: sept morts et une cinquantaine de blessés. Trente-six victimes restaient hospitalisées lundi, dont 18 dans un état "critique", d'après le service de santé NHS.

Si Khuram Butt était "connu des services de police et du MI5", il n'y avait pas d'élément permettant de penser qu'une attaque était en préparation, a indiqué Scotland Yard.

Plusieurs témoins ont déclaré avoir entendu les assaillants hurler: 'C'est pour Allah!'.

Sept personnes ont été tuées, dont une Canadienne de 30 ans et un Français.

Deux Français sont portés disparus depuis l'attentat commis samedi soir à Londres, qui a coûté la vie à un autre ressortissant français, a annoncé lundi soir le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian. Sept Français ont en outre été blessés, dont quatre grièvement, ainsi que deux Allemands, un Australien et un Espagnol.

Les Londoniens rendront hommage aux victimes lundi au cours d'une veillée à 18H00 (17H00 GMT).

Il s'agit du troisième attentat en moins de trois mois en Grande-Bretagne.

Londres avait été frappée par une autre attaque fin mars, déjà commise à l'aide d'un véhicule, une voiture, et d'un couteau.

Dernières nouvelles