Rahid Redouane, un "loup solitaire" marocain — Attentats de Londres

Alerte info

Alerte info

L'enquête rebondit une nouvelle fois avec l'identification de Youssef Zaghba, un Italo-Marocain de 22 ans.

La police britannique a fait des perquisitions lundi dans deux maisons et arrêté "plusieurs personnes" dans le cadre de l'enquête sur l'attentat terroriste qui a fait sept morts, dont une Canadienne, et des dizaines de blessés samedi soir.

Dans la nuit de samedi peu après 23 heures, trois assaillants à bord d'une camionnette ont foncé sur la foule présente sur le London Bridge, avant de se diriger vers le Borough Market et d'attaquer des passants au couteau. Il utilisait également le nom de Rachid Elkhdar, avec une autre date de naissance: le 31 juillet 1991.

Né le 31 juillet 1986, Rachid Redouane, un Maroco-libyen de 30 ans, n'était jamais apparu sur le radar des autorités.

Les trois hommes, qui portaient de fausses vestes explosives, ont été tués par balles par la police moins de dix minutes après la réception du premier appel d'urgence.

Butt et ses camarades vont ensuite être confrontés à des agents de police, à qui on a signalé que des hommes s'affichaient avec un drapeau de l'EI.

Lors d'un déplacement à Bangor, au Pays de Galles, la Première ministre Theresa May a annoncé que les services de police et de renseignement allaient entreprendre un examen de leur méthodes de travail, comme après l'attentat de Manchester.

Le responsable du groupe de réflexion islamique modéré Ramadhan Foundation, Mohammed Shafiq, a affirmé avoir eu maille à partir avec Khuram Butt dès 2013, quand celui-ci l'aurait traité de "murtad" (traître en arabe). Elle n'a pas voulu dire si les auteurs de la tuerie étaient connus des policiers.

À la mi-journée, la télévision publique irlandaise RTE avait rapporté que des papiers administratifs irlandais retrouvés sur son corps indiquaient qu'il s'agissait d'un ressortissant marocain approchant de la trentaine qui avait vécu en Irlande avec son épouse britannique.

Il était né à Fez en janvier 1995 d'un père marocain et d'une mère italienne, qui se sont séparés après quelques années.

Il avait notamment été bloqué en 2016 à l'aéroport de Bologne alors qu'il tentait de se rendre en Syrie.

Seul Butt était connu des forces de l'ordre.

Les deux hommes habitaient le quartier de Barking, dans l'est de Londres, où la police a arrêté plusieurs personnes ces derniers jours.

Les services de renseignement italiens l'avaient cependant inscrit comme "foreign fighter" (combattant étranger) potentiel et avaient signalé sa présence et ses fréquents déplacements aux autorités marocaines et aux autorités britanniques.

Dernières nouvelles