La Corée du Nord tire plusieurs missiles

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un. | Reuters

La Corée du Nord a tiré jeudi matin plusieurs missiles balistiques depuis Wonsan, dans la province de Gangwon, a annoncé l'agence d'information Yonhap se référant au ministère sud-coréen de la Défense.

"La Corée du Nord a tiré plusieurs engins non identifiés, présumés être des missiles sol-mer, ce matin depuis un lieu situé non loin de Wonsan", ville côtière de l'est du pays, a indiqué le ministère. De nombreuses résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU interdisent à Pyongyang de poursuivre ses programmes balistique et nucléaire et Washington menace le pays d'une intervention militaire.

Ces essais constituent un défi majeur pour le président sud-coréen Moon Jae-in, un libéral élu le mois dernier qui a exprimé la volonté de tendre la main à Pyongyang. La défense sud-coréenne suspecte qu'il s'agit de missiles sol-mer et affirme que la distance parcourue était de 200 km.

Vendredi dernier, le Conseil de sécurité a adopté à l'unanimité une résolution qui sanctionne 14 responsables nord-coréens, dont le chef présumé des services d'espionnage, et 4 entités, en réponse à la poursuite par la Corée du Nord de son programme d'armement.

Pyongyang a rejeté ces nouvelles sanctions et promis de ne pas reculer 'dans notre programme de développement nucléaire militaire qui a été choisi pour défendre la souveraineté du pays', a rapporté l'agence nord-coréenne KCNA.

La Corée du Nord "montre aussi son mécontentement devant l'arrivée d'un sous-marin nucléaire amricain en Corée du Sud", a-t-il déclaré à l'AFP, en référence à l'USS Cheyenne, un bâtiment de 6900 tonnes, qui mouille au port de Busan depuis mardi, en provenance de Pearl Harbor.

La semaine dernière, la Corée du Nord avait lancé un missile balistique à courte portée ayant atterri dans la zone économique maritime du Japon, suscitant des critiques féroces de Tokyo et de Séoul.

Dernières nouvelles